Fiscalité : les changements prévus à partir de demain ?

Le gouvernement français est en train de réaliser les promesses durant la campagne électorale, y compris les changements dans la fiscalité. Dès l’application de la loi des finances 2018,  les contribuables vont vivre un nouveau paysage fiscal.

Que faut-il savoir à propos de la fiscalité ?

Toutes les règles et les lois qui concernent le domaine fiscal d’un pays constituent la fiscalité.

Autrement dit, la fiscalité désigne toutes les pratiques  d’un pays ou d’une collectivité pour réaliser les prélèvements obligatoires, y compris les impôts. La satisfaction des besoins du pays, traduits par les lois de finances et les programmes de pays, est relative à l’efficacité de la fiscalité.

Pour la France, l’on peut identifier plusieurs types de fiscalité, à savoir l’impôt sur le revenu, la taxe sur les valeurs ajoutées, la taxe intérieure sur les produits pétroliers, l’impôt sur les sociétés, l’impôt de solidarité sur la fortune, la taxe d’habitation, les diverses taxes foncières, la taxe professionnelle, les prélèvements sociaux, le bouclier fiscal. La fiscalité ou la politique fiscale mise en vigueur permet de taxer plus certains agents économiques ou de taxer moins, sinon les défiscaliser. L’on est de tenter de penser qu’il y a parfois des mesures arbitraires.

Les changements attendus à propos de la fiscalité à partir de 2018

Pour récapituler les changements, sans pouvoir les expliciter en détail, il s’agit  de supprimer la taxe d’habitation pour la plupart des français, de l’ordre de 80%, il s’agit de mettre en place une « flat tax » qui désigne un prélèvement forfaitaire unique pour tous revenus du capital mobilier de l’ordre de 30%, il s’agit de transformer l’impôt de solidarité sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière.

D’autres changements sont prévus, notamment sur la fiscalité de l’assurance vie,  augmentation de la CSG, taxe sur le diesel, sur le tabac, etc. En résumé, l’objectif du changement est de rendre la fiscalité moins complexe et sans régime dérogatoire difficile à comprendre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés