Economie française : 2019 sera une assez bonne année mais pour de mauvaises raisons

2019, une assez bonne année pour l’économie de la France, mais pour de mauvaises

2019, une assez bonne année pour l’économie de la France, mais pour de mauvaises raisons non reproductibles. 2019 devrait être une assez bonne année pour la France, mais pour des raisons peu satisfaisantes et qui ne sont pas durables : la hausse du déficit public, avec la hausse des transferts aux ménages et les baisses d’impôts, mais elle ne se produit qu’en 2019, après il faudra réduire le déficit public ; l’accélération des salaires, avec les incitations gouvernementales et les(…) Lire la suite

Les Européens déçus de l’Europe

Euroscepticisme

Pourquoi l’Europe déçoit les Européens ? Voici trois raisons essentielles pour lesquelles l’Europe déçoit les Européens. L’incapacité de l’Europe à se développer dans les industries du futur ; le maintien de la concurrence fiscale, sociale, salariale, qui risque de conduire à la « race to the bottom », le recul continuel des impôts, donc des dépenses sociales, des coûts salariaux ; l’absence de confiance entre les pays de la zone euro, qui se voit à l’absence persistante de mobilité des(…) Lire la suite

Brexit : La France ne sera pas la capitale Européenne de l’Assurance

Depuis que les britanniques ont voté le Brexit, c’est-à-dire la sortie de l’union européenne, les marchés financiers s’affolent. Les assurances n’échappent pas à ce mouvement de folie. Et ce même si le secteur de l’assurance a toujours été épargné par les crises financières que peut connaitre un pays. En effet, malgré la chute des taux d’intérêt ainsi que les faibles rendements que les sociétés d’assurance peuvent connaitre en période de crise, cela n’a pas affecté leur stabilité. Jusqu’à présent, la(…) Lire la suite

Comment faire pour économiser sur ses contrats d’assurances ?

Dans de nombreux pays, les gouvernements obligent toutes personnes morales ou physiques à souscrire diverses assurances pour couvrir les principaux risques encourus. Les risques les plus courants entrant dans le cadre de cette obligation sont des assurances pour les véhicules et pour les habitations. Malheureusement, compte tenu de l’augmentation des sinistres qui suivent chaque année une courbe ascendante, les tarifs des contrats d’assurances ne cessent d’atteindre des sommets, ce qui a pour conséquence que beaucoup de personnes cherchent à réaliser(…) Lire la suite

L’évitement fiscal ferait perdre à la France 60 à 80 milliards de recettes chaque année

Afin de contribuer à l’économie nationale, toute personne physique ou morale ayant une activité économique doit payer ce qu’on appelle des impôts. En fait, il est primordial que chaque contribuable s’acquitte convenablement de cette obligation car ce sont les impôts qui permettent au gouvernement d’établir un budget et de rembourser les dettes accumulées, de financer les mesures de sécurité ainsi que la construction d’hôpitaux et d’écoles publics. On peut donc dire que le développement d’un pays dépend essentiellement des impôts.(…) Lire la suite

Fermeture annoncée de plusieurs centaines d’agences bancaires d’ici 3 ans

Jusqu’à présent, les banques ont joué le jeu de la proximité avec leur clientèle, ce qui a mené à la création de nombreuses agences. L’existence des agences bancaires a réellement contribué à faciliter la tâche des clients qui n’étaient plus tenus d’effectuer de longs trajets pour pouvoir rencontrer leur banquier. Ce système a jusqu’ici permis la création de plusieurs centaines de postes et ce parfois dans des régions sinistrées en termes d’emploi. Cependant, de nombreuses banques, dont la Banque Populaire(…) Lire la suite

La différence entre évitement fiscal et évasion fiscale

Personne ou presque ne paye ses impôts avec plaisir. De fait, on peut même affirmer que nombreux sont ceux qui essayent par tous les moyens légaux ou illégaux d’en payer le moins possible. Parmi ces moyens, on trouve l’évitement fiscal et l’évasion fiscale. Bien que ces deux techniques permettant d’éviter l’impôt soient similaires, elles présentent toutefois quelques différences.On peut dire que l’évitement fiscal reste dans un cadre légal alors que l’évasion fiscale se place dans la catégorie des moyens illégaux,(…) Lire la suite

Les avantages à défiscaliser avec la location meublée non professionnelle

Pour la location meublée non professionnelle, la défiscalisation se situe au niveau de l’achat et l’intérêt réside dans le fait de ne pas avoir à se soucier de la gestion du bien. La location meublée en question concerne l’investissement dans un bien immobilier à l’intérieur d’une résidence services ou de tourisme. Les avantages sont multiples dans ce genre d’acquisition, et c’est la raison pour laquelle beaucoup d’investisseurs en sont intéressés et de plus en plus d’entre eux se lancent dans(…) Lire la suite

Comment fonctionnent les garanties des titres et cautions bancaires ?

Les garanties des titres et cautions bancaires est une disposition dont le principe est défini dans la loi n°96-597 du 2 juillet 1996 relative aux actions financières, à l’épargne et à la sécurité financière. Cette disposition a été mise en œuvre selon la loi n°99-532 du 25 juin 1999. A travers toute la France, ce sont tous les établissements bancaires qui y adhèrent, à peu près 350 aujourd’hui, étant donné que c’est une condition obligatoire à remplir pour chacun d’entre eux.

Pourquoi faut-il des garanties pour les titres et cautions bancaires ?

Suite à de sombres affaires qui ont causé la ruine d’un bon nombre d’investisseurs, la loi sus citée a été mise en place dans le but de les protéger contre d’éventuelles défaillances de leur prestataire. En effet, pour différentes raisons, il peut arriver que ce dernier soit en faillite. Par conséquent, sa mauvaise situation financière fait qu’il se trouve dans l’incapacité de restituer les titres et les cautions bancaires à leurs clients. Dans d’autres cas, le prestataire s’avère avoir un comportement délictueux ou utilise d’une manière tout à fait illicite les titres et cautions bancaires de sa clientèle, ce qui a pour résultat l’indisponibilité de ceux-ci. Les garanties des titres et cautions bancaires permettent ainsi aux investisseurs de continuer à mettre leur confiance dans le système financier malgré le risque de problèmes.

Ce que couvrent les garanties des titres et cautions bancaires

Les garanties des titres et cautions bancaires peuvent s’élever à 70.000 euros par personne et par établissement.

Plus précisément, la terminologie «garanties » couvre les titres et cautions ainsi que les espèces associées aux comptes titres du client. L’APCR est le seul organisme habilité à évaluer exactement la valeur des titres et cautions pouvant être indemnisés.

AFG : renforcement de l’épargne en France

L’AFG ou l’Association française de la gestion financière spécifie que l’épargne retraite française se doit d’évoluer. Le renforcement et les réformes de l’épargne retraite s’avèrent indispensables dans le contexte actuel selon l’AFG qui propose différents procédés pour ce faire.

Au mois de janvier de cette année, AFG a publié deux documents, le premier, un communiqué de presse le 10 de ce mois et le second, un livre, le Livre Blanc « Epargne retraite » concernant les dispositifs existants sur l’épargne retraite et ce qu’il faut faire pour les rénover et les mettre à jour.

Les raisons du renforcement de l’épargne retraite

Diverses raisons requièrent le renforcement de l’épargne retraite en France, telle que la volonté d’apporter un mieux dans le niveau de vie des retraités ainsi que l’allongement de l’espérance de vie moyenne des français. Les dispositifs actuels seront l’objet de différentes améliorations afin que l’épargne soit sur une plus longue durée, proportionnée aux projets et intéressante pour le plus de personnes possibles. Le but principal étant d’encourager en particulier la jeune génération à épargner.

Les mesures de renforcement de l’épargne retraite en France

La première démarche serait de donner des informations plus explicites sur l’épargne retraite à l’ensemble de la population.

L’âge d’information serait désormais de 30 ans au lieu de 35 et l’âge de  simulation passerait de 55 à 45 ans. Ensuite, il s’agit d’informer les français sur les différents moyens à leur disposition pour compléter les régimes par répartition. Après cela, il importe de mettre en place un nouveau produit personnalisé adressé au grand public avec possibilité de sortie en capital. Puis, il faudra travailler au développement de l’épargne retraite d’entreprise dont le Perco. Celui-ci serait encouragé en faisant en sorte de diminuer considérablement et le cas échéant, effacer totalement le forfait social.

Solution d’assurance pour ceux qui ont des problèmes de santé grave

Les personnes ayant ou ayant eu des ennuis de santé grave ont souvent du mal à contracter des emprunts auprès des banques. De fait, de par la précarité de leur santé, et pour certains, de leur vie même, les banquiers hésitent ou refusent tout simplement de leur accorder un prêt, à moins d’une assurance en béton. Ce qui n’est pas chose aisée lorsque l’on ne sait pas avec exactitude dans combien de temps pourra-t-on de nouveau reprendre ses activités professionnelles(…) Lire la suite