Le Compte Epargne Logement (CEL)

Le Compte épargne logement, également connu sous l’abréviation CEL est un support d’épargne où l’argent déposé reste disponible.

Il produit des intérêts et surtout il permet d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. Comme son nom l’indique, le CEL est avant tout destiné à des personnes ayant un projet immobilier futur. Il pourra s’agir de l’achat de sa résidence principale, d’une résidence secondaire, d’un investissement locatif ou encore de la réalisation de travaux dans son logement. Toute personne physique, qu’elle soit majeure ou mineure peut ouvrir un Compte épargne logement. Par contre, un seul CEL ne peut être ouvert par personne.

Le fonctionnement du Compte épargne logement

Le compte epargne logement (CEL)En règle générale, l’ouverture d’un Compte épargne logement est couplée à l’ouverture d’un Plan épargne logement (PEL). Posséder ces deux produits bancaires permet en effet de bénéficier de plus d’avantages lors de la souscription d’un prêt immobilier. En revanche, CEL et PEL doivent être ouverts dans le même établissement bancaire pour bénéficier de ces avantages. Pour ouvrir un CEL, un dépôt minimal de 300 euros est obligatoire. Ensuite, le souscripteur peut verser de l’argent à tout moment. Il doit simplement effectuer des versements d’au moins 75 euros. Le montant déposé sur un tel support ne peut excéder 15 300 euros.

A tout moment, le bénéficiaire d’un CEL peut retirer de l’argent sans aucune pénalité et sans aucun frais. Une seule condition est à respecter, un solde minimum de 300 euros reste obligatoire. A défaut, le compte sera tout simplement clôturé par la banque. Ce compte épargne n’a pas de durée limitée dans le temps. Une personne peut ainsi le conserver à vie.

Le taux de rémunération du Compte épargne logement

A l’heure actuelle, le taux de rémunération du CEL est de 0,75 % brut, hors prime versée par l’État. Ce taux n’est pas figé à l’ouverture du compte, il est régulièrement révisé par la Banque de France. Une hausse ou une baisse de ce taux peut donc être observée.

En général, la modification du taux du CEL est effectuée le 1er février et/ou le 1er août de chaque année. Au 31 décembre, les intérêts sont ajoutés au capital en cours et génèrent à leur tour des intérêts supplémentaires. Ces intérêts ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu mais aux prélèvements sociaux. Sous certaines conditions, une prime peut être versée par l’État, elle est limitée à 1 144 euros.

Les commentaires sont fermés