Retraite : les cheminots sont inquiets

Le président français Emmanuel Macron pensait bien faire concernant la réforme sur la retraite des cheminots. Mais ceux de la profession sont quasi unanimes sur le fait que ladite réforme ne leur convient nullement alors que le président entend la mettre en œuvre dès l’année prochaine. C’est cela qui explique la grogne des cheminots qui soutiennent qu’ils ne peuvent tout simplement pas s’en sortir avec cette réforme de leurs régimes spéciaux. C’est donc un véritable bras-de-fer qui est déclenché entre le président et les cheminots, duel dont l’issue est incertaine. Ce sujet sur la retraite est donc au cœur d’une polémique de taille en France aujourd’hui. La retraite des cheminots selon le président français Le président Macron entend éliminer les (…) Lire la suite

Après le PEL et l’assurance vie, le Livret A est dans le collimateur du Gouvernement

D’après la déclaration du Gouvernement, le taux actuel du Livret A sera gelé à 0,75% pour une durée de un an au minimum. Les épargnants ne seront pas contents du tout surtout, la fiscalité sur l’assurance-vie et le PEL va augmenter. Un signal punitif François Carlier, le délégué général de l’association de consommateurs CLCV signale que « L’épargne réglementée et sans risque est la mal-aimée du gouvernement, car ça coûte un peu d’argent à l’État et parce qu’il estime que les bons pères de famille doivent placer leur argent auprès des entreprises », Il déplore aussi que c’est un « signal punitif ». Puis il continue que « C’est une logique que nous ne partageons pas car ce placement très répandu parmi les Français, un (…) Lire la suite

Où les français choisissent-ils de placer leur argent ?

Depuis quelques années, la rémunération des différents placements, y compris les comptes épargnes, ont subi une baisse qui entraîne la démotivation des épargnants. D’un autre côté, les épargnants ne veulent pas non plus investir à cause des actions scandaleuses et des manipulations et malversations dont les banques semblent être complices sans être sanctionnées. Quel placement va donc rassurer les épargnants français ? Comment fonctionne  et évolue le système d’épargne ? Le Livret A toujours était  le premier choix des français pour épargner leur argent, mais depuis l’année 2014, l’on a remarqué  des mouvements contraires dont l’augmentation des retraits par rapport aux dépôts. Le gouvernement a abaissé le taux du Livret A pour des raisons qui n’ont pas été informées explicitement aux usagers. (…) Lire la suite

Maisons de retraite EHPAD : la colère des aides-soignants

La grève menée par les aides-soignants auprès des retraités depuis plusieurs mois maintenant a sans doute été l’une des plus longues et des plus graves en France. La colère de ces aides-soignants est compréhensible quand on connait le contexte dans lequel ils travaillent, le nombre toujours croissant de retraités à prendre en charge, le surcroît de travail en cas d’absence d’un des leurs à cause d’un manque de personnel, le mésestime envers la profession et surtout les mauvaises conditions de travail. Le cercle vicieux n’a été rompu que lorsque les autorités compétentes ont consenti à répondre favorablement à certaines revendications. Les retraités en question Le fait est que de nos jours, beaucoup de retraités ne rejoignent les maisons de retraite (…) Lire la suite

Les caisses de retraite : un système profondément inégal

Par définition, une caisse de retraite n’est autre qu’une institution financière qui perçoit des cotisations dans le but de ravitailler des versements de retraites des salariés dans le secteur public ou privé  ou ceux des travailleurs indépendants. En général, les cotisations sont obligatoires, sinon certaines sont facultatives s’il s’agit de prestations au-delà du régime de base autrement appelé caisse primaire. Evolution du système des caisses de retraite En 1982, l’âge légal de départ à la retraite était fixé à 60 ans. Par rapport au dispositif d’allongement de la durée des cotisations édicté par la loi du 09 novembre 2010, cet âge légal est porté à 62 ans à partir de l’année 2017. A noter que les inégalités de traitement et (…) Lire la suite

Retraite : quels seront les grands perdants de la hausse de la CSG ?

La CSG dite la contribution sociale généralisée n’est autre qu’une forme de l’impôt dont le consensus n’est pas admis  sauf exception prévue par la loi. A noter que tous les revenus sont prélevés à la source depuis l’instauration de la CSG, même les pensions de retraite des personnes du 3ème âge. Avant 1991 où ce type de contribution a été institué, seulement les revenus du travail étaient concernés par le prélèvement destiné à la sécurité sociale.  Les caractéristiques et l’évolution de la CSG La CSG est utilisée notamment pour financer la protection sociale y compris le fonds de solidarité vieillesse, les prises en charge d’assurance maladie, la caisse d’amortissement de la dette sociale, etc. Le taux de la CSG dépend (…) Lire la suite

Épargne : les jeunes refusent de prendre des risques

La génération actuelle est particulièrement prudente dans les questions d’investissements, alors qu’ils sont tout à fait d’accord sur l’importance de l’épargne. Selon diverses enquêtes, celle de l’Actionaria ou celle de l’Ifop, pratiquement tous les jeunes âgés entre 15 et 35 ans sont frileux sur la question. Ces chiffres prouvent de manière claire que ces jeunes sont très vigilants quant à leurs investissements et les faits le démontrent, ils prennent leur temps et ne montrent aucune hâte. L’épargne et les jeunes Il est utile de comprendre les raisons qui animent les jeunes et qui font que même si la plupart épargne, les investissements en actions ne les  intéressent pas plus que cela. Il semblerait que les jeunes qui auraient déjà placé (…) Lire la suite

Retraite par points : des organisations s’opposent

A noter que plus d’un perçoivent le système de retraite mis en œuvre actuellement difficilement lisible, sinon trop complexe et presque incompréhensible. Les variables prises en considérations ne sont pas faciles à maîtriser par un simple employé non initié. Par ailleurs, il y a beaucoup trop de régimes qui diffèrent d’un secteur à un autre, d’un statut de salarié par rapport à un statut d’indépendant, d’une branche d’activité à une autre, etc. Serait-il plus sage d’adopter le système de retraite par points pour alléger les innombrables calculs et les paramètres à insérer ? Les caractéristiques communes des systèmes de retraite A noter que tout système de retraite, quel que soit le régime et le statut, a un trait obligatoire dans la (…) Lire la suite

L’âge de la retraite des femmes : 64 ou 65 ?

Jamais dans l’histoire de notre pays, la question du relèvement de l’âge de la retraites des femmes n’a suscité autant de débats. Mais finalement, la Chambre du peuple, à l’image du Conseil des Etats, a voté ce relèvement, et ce, dans le cadre de la réforme « Prévoyance vieillesse 2010 ». C’était par 137 voix contre 57 qu’a été arrêtée cette nouvelle réglementation. Cette mesure va-t-elle réellement plaire à toutes les femmes qui travaillent, améliorera-t-elle leur niveau de vie, et une année de plus au travail est-elle une bonne motivation pour elles etc. ? Autant d’interrogations concernant l’âge de la retraite des femmes, qui vient donc d’être relevé à 65 ans au lieu de 64. L’âge de la retraite des femmes relevé : conséquences (…) Lire la suite

La retraite des fonctionnaires coûte des milliards aux contribuables

Le total des montants dépensés pour les retraités fonctionnaires vient d’être relaté par la Cour des Comptes dans son « audit des comptes de l’Etat ». Les impôts versés par les employeurs devront combler le déficit du régime causé par les faibles cotisations salariales des fonctionnaires par rapport à celles du secteur privé. 47 milliards pour la retraite des fonctionnaires Comme chaque année, les prévisions des dépenses du CAS ainsi que  les autres recettes comme les cotisations salariales et la prévision d’évolution de l’assiette contributive déterminent les taux de contributions employeurs tels ceux des militaires, des civils ou encore des allocations temporaires d’invalidité.  Les 47 040 M€ des contribuables employeurs évaluées en LFI proviennent des différents organismes qui emploient des fonctionnaires civils et (…) Lire la suite

La chute du taux d’épargne en France en 2016

2016 a vu la chute la plus vertigineuse du taux d’épargne en France depuis l’année 1990. Cette chute est de l’ordre de 13,9% du revenu disponible brut, alors qu’il était à 14,3% en 2015 et 14,7% en 2014. En général, le Français moyen est connu pour être prêt à épargner, mais il semble que cette tendance s’est affaiblie l’année dernière, faisant de la consommation la grande gagnante. Les données historiques de l’INSEE confirme bien que le taux d’épargne des Français est en position de faiblesse accentuée, et cette situation ne s’est jamais vue depuis les dernières 25 années précédentes. Moins d’épargne en 2016 Les chiffres de 2016 indiquent clairement que les ménages français ont décidé d’affecter une plus grande partie (…) Lire la suite

Banque postale condamnée à payer cher son produit d’épargne « Progressio »

Il est parfois conseillé à ceux qui veulent un produit d’épargne sans risque, sinon moins de risque, de préférer le placement bancaire. Plusieurs sont les solutions proposées, entre autres les divers livrets d’épargne A, B, livret jeune, livret d’épargne  populaire, etc. La liste n’est pas exhaustive. La Banque postale n’est pas du tout en retard en proposant ses produits d’épargne.  Histoire et mission de la Banque Postale C’était en 2006 que la Banque Postale, une filiale à 100% du Groupe Poste, a été mise en place. C’est donc une banque publique française qui a pris la relève à propos des services financiers de la Poste. A vrai dire, la Banque Postale est une banque unique dans son genre, dans son (…) Lire la suite

L’épargne retraite menacée par le prélèvement à la source

Tant que le traitement fiscal des cotisations 2017 reste flou, les motivations des français pour alimenter leurs produits d’épargne retraite risquent d’être anéanties. Il est donc primordial d’éclaircir la situation sur le prélèvement à la source. Les épargnants sont réticents Le nouveau président français Emmanuel Macron a fait allusion au report d’une année de l’entrée en application de la réforme, de leur côté les épargnants français veulent au moins  être rassurés et avoir un cadre bien précis pour leurs arbitrages de placement. C’est en effet  le cas de ceux qui se sont souscrits aux produits d’épargne retraire supplémentaire, type PEP, certains ont même choisi de ne pas alimenter leurs épargnes retraite cette année. Ainsi, l’année 2017 pourrait être une année (…) Lire la suite

Définition de la retraite progressive et critères exigés pour y avoir droit

La retraite progressive concerne tout salarié ayant atteint l’âge de la retraite qui souhaite demander la liquidation de sa pension alors qu’il continue d’exercer un travail à mi-temps dans la même entreprise. La retraite progressive intéresse de plus en plus de travailleurs désireux de rester actifs sur le plan professionnel car leurs obligations professionnelles n’ont plus le même volume qu’avant et ils ont une large plage horaire de libre. Les avantages de la retraite progressive La retraite progressive présente de nombreux avantages qui trouvent un écho favorable auprès des seniors. Grâce à ce dispositif, ils réduisent de moitié leur temps de travail, ce qui représente un intérêt notable car leur condition physique n’est probablement plus la même qu’auparavant. De plus, (…) Lire la suite

Un complément retraite, pourquoi faire et comment ?

Le régime de la sécurité sociale fait en sorte que la survie des personnes ayant atteint l’âge de retraite soit assurée jusqu’à la fin de leur vie. Cependant, le train de vie des seniors semble être en dégradation à cause de la conjoncture économique. La retraite de base n’arrive plus à supporter copieusement les dépenses vitales d’où l’idée de mettre en place un complément de retraite.  L’enjeu du complément retraite ? La CNAV retraite, la Mutuelle Sociale Agricole et tous les types de retraite de base existants actuellement n’arrivent plus à assurer à chaque français en position de retraite les revenus indispensables au financement de son existence. Certains ont déjà essayé diverses solutions telles que l’assurance vie, ou le PERCO ou (…) Lire la suite