Le départ en retraite à 62 ans

A l’origine, l’âge légal de départ à la retraite allait passer progressivement de 60 à 62 ans à partir du mois de juillet 2011 jusqu’au mois de décembre 2018. Une accélération du rythme de la reforme a été marquée pour avancer la date au mois de décembre 2017, en admettant la possibilité de partir dès 60 ans.

Un aperçu sur les âges légaux de départ à retraite

L’on a déterminé 3 âges légaux de départ à la retraite soit à 62 ans, à 67 ans et à 70 ans. En tout cas, il demeure possible de partir avant 60 ans si l’individu a intégré très jeune le marché du travail.  L’âge minimum de départ à la retraite dépend de la date de naissance de l’individu. Selon la réforme, s’il est né avant le 1er juillet 1951, il peut partir à l’âge de 60 ans. Cet âge de départ à la retraite s’accroît au fur et à mesure que la date de naissance avance jusqu’à 1955 où cet âge est de 62 ans. Cependant, le droit à la retraite de base à taux plein et à la retraite complémentaire sans minoration est conditionné également de la  durée des cotisations. A noter que les âges légaux de départ à retraite varient aussi selon les régimes, selon les statuts (fonction publiques ou privée), etc. En ce qui concerne la retraite à 67 ans, ce qui était à 65 ans avant la réforme de 2010,  le salarié peut partir  même s’il n’a pas atteint le nombre de trimestres nécessaires, mais avec une pension de retraite proportionnelle.  Quant à la retraite à 70ans, le salarié est mis en retraite d’office et contre son gré par son employeur qui lui adresse un préavis légal.

Le départ à la retraite s’approche de 62 ans d’âge

Depuis la mise en œuvre de la réforme de 2010, le recul de l’âge de départ à la retraite est constaté aussi bien que le nombre de pensionnés concernés. A noter qu’une année suivant la date de réforme, l’âge de départ à la retraite se trouvait à 61 ans 11 mois. En 2017, cet âge est très proche de 62 ans avec une chute du nombre de nouveaux retraités.

Réforme des retraites : Macron va-t-il tenir sa promesse ?

Emmanuel Macron avant et après son élection a promis de s’occuper de la France, de la transformer, et cela à réjouit les Français bien sûr. C’est ce qui les a poussés à voter pour lui. Les promesses qui ont attiré et charmés le peuple français sont assez nombreuses.

Parlons en particulier en ce qui concerne la réforme des retraites. Le Président de la République française a délégué au haut-commissaire la mission très importante de s’occuper des retraites, donc pour cette année 2018 on attend ce qui va bouger par rapport à la réforme des retraites.

Qu’est-ce qu’Emmanuel Macron a promis pour la réforme des retraites ?

Le Président a promis au peuple français que la retraite sera meilleure et pareille pour toute.

En effet, Macron avait proposé que la retraite soit pareille pour tous. Donc peu importe le poste que nous occupons aujourd’hui ou que nous avons eu auparavant, par exemple si nous étions cheminots, fonctionnaire ou autre, nous savons que nous aurons une bonne retraite si et seulement si Macron tient sa promesse. Il y aura tout de même certaines choses qui ne changeront jamais comme l’âge de départ à la retraite qui, pour le moment est fixé à 62 ans. Peut-être que d’ici peu cet âge sera revisité.

Réforme des retraites : va-t-il tenir sa promesse ?

Le comité d’orientation des retraites pense sincèrement que Macron ne va pas réussir à tenir sa promesse concernant la réforme des retraites. Pourquoi cela ? Il faut dire qu’il a tenu pas mal de promesses, comme par exemple réformer la fiscalité, le droit du travail, ou encore s’occuper de l’Éducation nationale et à tout cela s’ajoute donc la réforme des retraites. Sera-t-il vraiment possible pour le Président de réaliser tous ces projets, ces promesses ? Cela reste à voir…

Comment fonctionne un compte à terme ?

Les Français sont de moins en moins intéressés lorsqu’on leur parle de comptes à terme ou CAT. Pourtant, ceux-ci étaient les favoris avant 2007. De nombreuses raisons ont fait que le compte à terme est devenu moins attractif et parmi celles-ci, nous pouvons citer le taux d’intérêt qui est très faible. Cependant, ce type de placement peut être très intéressant en cas de remontée des taux.