Panorama des comptes en banque

Lorsqu’une personne physique ou morale décide de confier la gestion de son argent à un établissement bancaire, elle devient son client et la banque lui ouvre alors un compte. Le client possesseur du compte est appelé le titulaire du compte et dans le cas de plusieurs propriétaires d’un même compte, on parle de compte joint.

En principe, un compte en banque a pour mission de permettre le traçage des mouvements effectués sur celui-ci, pour aboutir à la justification du montant final réellement disponible. En fonction de ces activités, de ces attentes et des tarifs appliqués pour chaque banque, l’intéressé se verra proposé le type de compte qui lui conviendra le mieux parmi les différents types de comptes qui existent sur le marché.

Le compte individuel

Le compte individuel est un type de compte ordinaire qui est ouvert par une personne physique pour les besoins de sa vie quotidienne. Également connu sous le nom de compte courant, ou compte de dépôt ou encore compte à vue, les mouvements enregistrés dessus sont listés chaque mois sur un relevé de compte au format papier, ou encore accessibles en ligne si vous avez tel souscrit un contrat, via un espace sécurisé permettant de gérer son compte bancaire. Les mouvements répertoriés sont habituellement le dépôt d’espèces, le retrait en espèces, les virements et domiciliations, les encaissements par le biais des chèques ou encore les paiements par carte de paiement…

Le compte indivis

Ce type de compte est ouvert à la suite d’une ouverture de succession. Le compte indivis sera alors inscrit sous le nom de plusieurs personnes qui seront appelées indivisaires. Il ne pourra alors être mis en activité que par la signature de chacun de ces indivisaires sauf en cas de mandataire collectif. Tous les co-titulaires seront responsables vis-à-vis de toutes les actions relatives aux mouvements du compte.

Le compte joint

Le compte joint, comme son nom l’indique, est détenu par au moins deux personnes qui ont le pouvoir de le faire fonctionner sans l’aval de chacun des autres signataires. Habituellement, ce sont les époux qui ont recours à ce type de compte. Le nom inscrit à la place du titulaire sera dans ce cas précédé de la mention Monsieur ou Madame. Les personnes co-titulaires dans un compte joint seront simultanément responsables activement et passivement de tous les engagements engendrés par l’utilisation du compte.

Le compte pour mineurs et incapables

L’âge reconnu légalement pour être majeur en France est de 18 ans. Les personnes mineures devront alors avoir une autorisation de leur mandataire soit leur père ou leur mère pour pouvoir avoir leur propre compte. Le représentant légal endossera donc la responsabilité de toutes les activités opérées sur le compte du mineur. En revanche si le mineur âgé de 16 ans et plus bénéficie d’un salaire ou d’une bourse d’études, il pourra être titulaire d’un compte sans l’aval de ses parents. En ce qui concerne les mineurs émancipés par le mariage, ils ne seront plus obligés d’avoir un représentant légal.

Le compte professionnel

Ce type de compte est un compte bancaire d’entreprise ouvert par une société dans le cadre de son usage professionnel. L’encaissement de ses recettes ou encore la régularisation de ses créances ou encore le paiement de ses dépenses relatifs à son métier seront les mouvements généraux dans le compte professionnel.

Dossier Comptes bancaires

Dans notre guide nous abordons également les frais bancaires, l’épineux problème de l’interdition bancaire si vous émettez des chèques ans provision par exemple. Nous aborderons également la question des comptes bancaires sur Internet sont la gestion est maintenant à 100% en ligne, et pour finir, maintenant que la banque est entièrement décentralisée dans notre monde global, un petit tour d’horizon des possibilités d’ouvrir un compte bancaire à l’Etranger

Le droit au compte

Depuis 2006 il existe une procédure simplifiée permettant à chacun d’exercer un droit : le droit au compte. Ce service doit vous être rendu travers d’une banque, qui même si elle refuse de vous ouvrir un compte, devra transmettre votre demande à la Banque de France, qui statuera rapidement pour qu’un établissement bancaire vous fournisse ce qu’on nomme les  « services bancaires de base ».

Guide des comptes bancaires :

 

Les commentaires sont clos.