Que faire en cas de problème avec votre banque ?

Comme nous l’avons vu, tout n’est pas rose dans le monde devenu ultra concurrentiel de la banque pour les comptes de particuliers. Aussi si votre banquier vous fait des misères que pouvez vous faire ?

S’il tarde à demander la levée de votre interdiction bancaire auprès de la Banque de France, et c’est plus courant qu’on ne le croit, avec des délais qui peuvent atteindre plusieurs semaines en lieu et place des 48 heures « normales », vous pouvez vous fendre d’un courrier directement auprès de la Banque de France, justificatifs à l’appui, ainsi qu’auprès de la Direction Régionale de la Banque. Un courrier recommandé bien formulé a généralement suffisamment d’effet pour accélérer les choses.

Les fautes de la banque

Il existe également certains cas où le banquier est en faute, ce qui vous permet de contester valablement l’interdiction bancaire dont vous êtes frappé. Il vous incombe de faire la preuve de ce que la faute incombe au banquier et non à vous. Par exemple la Banque a pris un retard anormal à porter au crédit de votre compte un somme que vous lui avez remise préalablement à l’incident (problème d’informatique interne, absence d’un employé, etc…), erreur d’identification sur la personne (homonymie), non respect d’une convention de découvert en cours mais non prise en compte, etc.

Vous pouvez également comme nous l’avons déjà vu reprocher à la banque de ne pas vous avoir informé avant le rejet du premier chèque. Si vous en êtes à ce point de dialogue avec votre banquier, un conseil, communiquez par lettres recommandées, les accords verbaux ayant une fâcheuse tendance à être déformés, voire oubliés.

Voir également le site de l’Association Française des Usagers des Banques (AFUB):

http://www.afub.org/theme_interdit_bancaire.php



Les commentaires sont fermés