La période de répit

Pour l’instant le pire est encore évité. Maintenant que voici averti, vous devez, si vous le pouvez réagir promptement si vous ne voulez pas que l’engrenage impitoyable du chèque sans provision se mette en branle.

Réagissez sans tarder et communiquez avec votre banque

Si votre banquier vous a laissé un message sur votre répondeur rappelez-le immédiatement, idem si vous avez reçu un SMS… Convenez immédiatement de l’action que vous allez mettre en place pour provisionner au plus tôt le montant requis. A ce niveau de nombreux moyens sont disponibles : versement en espèces, virement de compte à compte, dépôt d’un chèque en couverture…

Cela peut même aller jusqu’à la négociation circonstanciée de la mise en place d’une autorisation de découvert visant à éviter tout problème. Même si cette dernière solution peut paraître quelque peu idyllique et surréaliste, n’oubliez pas que ce qui la plupart du temps ennuie le banquier, ou plutôt l’employé de banque, ce n’est pas vraiment que votre compte soit à découvert ou tout du moins insuffisamment provisionné, mais plutôt qu’il doit respecter les consignes édictées par sa direction sous peine d’encourir les foudres de ses supérieurs !

Donc si vous régularisez en montant et en délai, tout se termine au mieux pour le mieux.



Les commentaires sont fermés