Les offres des banques suisses pour les frontaliers

Du fait de la spécificité de leur situation – travailler en Suisse et vivre en France – les frontaliers ont tout intérêt à opter pour une offre bancaire adaptée.

En effet, le salaire étant perçu en francs suisse, puis dépensé en Euros, il est essentiel de faire attention aux variations des taux de change et à l’aspect pratique des moyens de paiement proposés. De la difficulté du choix entre ouvrir un compte en Suisse ou en France ; comment gérer les risques de taux de change ? Parmi les différentes types de comptes bancaires en Suisse, cet article apporte des éléments de réponses à ces questions.

Un aperçu des offres bancaires pour frontaliers

L’essentiel de leurs dépenses étant réalisé en France, les frontaliers sont particulièrement exposés aux risques de change. En effet, le taux de change entre la monnaie helvète et l’euro est variable. Pour remédier à cela, l’idéal serait d’ouvrir un compte bancaire assorti d’une garantie de change. Vous ne risquez pas ainsi de subir les effets négatifs des fluctuations des cours.

Il existe diverses possibilités pour le rapatriement du salaire : le prélèvement permanent automatique (le système LSV), le virement international ou virement SWIFT, le service de rapatriement transfrontalier (proposé par des banques françaises établies en Suisse), le chèque (à retirer en CHF dans un établissement suisse, puis à déposer en Euro une fois arrivé en France), ou les espèces.

Dans tous les cas, il faut savoir que l’épargne est mieux rémunérée en Suisse. Il peut ainsi être intéressant de conserver une partie du salaire en Franc suisse, et de le déposer sur un compte rémunéré en CHF.

En somme, entre ouvrir un compte dans une banque suisse ou dans un établissement français, la réponse dépendra des garanties de change proposées et de l’aspect pratique du rapatriement du salaire.