Crédit immobilier : conseils pour la renégociation

Si on projette la renégociation de son prêt en crédit immobilier, il est important de bien jauger si l’opération est pertinente. Celle-ci l’est notamment sur les crédits de moins de 5 ans car le plus gros du remboursement des intérêts se fait en début de prêt.

Un rachat à ce moment-là présentera par conséquent un intérêt notable concernant la totalité du crédit immobilier. Les autres crédits supérieurs à 4%, peuvent aussi faire l’objet d’une renégociation s’ils ont été souscrits sur de longues durées et par ce rachat, on peut espérer gagner un taux à 1% sur 7 années.

Conseils pour renégocier un crédit immobilier

Le premier réflexe à avoir est de se renseigner sur plusieurs banques, et ne pas se cantonner sur une seule, car chaque banque décide de son propre taux, avantageux ou non en tant que client. Il s’agit donc de comparer les banques et leurs taux et de choisir ce qui correspond le mieux à ses attentes en rapport avec le crédit immobilier. Puis, pour avancer plus vite dans les démarches, apporter un soin particulier à la préparation de son dossier : 3 derniers relevés de compte, 3 dernières fiches de paie et un éventuel questionnaire médical.

Ensuite, se préparer à payer des frais à l’ancienne banque, si on en change, à raison de 3% du capital restant dû, et une somme entre 1,2 à 2% de frais de garantie pour le nouveau prêt en crédit immobilier.

Pour réussir la renégociation d’un crédit immobilier

Pour que la renégociation de son crédit immobilier soit une réussite, il faut chercher un moyen de réduire autant que possible la durée restante de paiement avec les mêmes mensualités, souscrire une meilleure assurance de prêt en crédit immobilier, et envisager de garder son bien au moins pendant encore 2ans.