Brexit : Londres ne veut plus donner de l’avantage aux candidats européens à l’immigration

La déclaration provient de la Première ministre britannique Theresa May qui se veut rassurante auprès des ressortissants européens : lorsque le Royaume-Uni sortira de l’Union Européenne, ils peuvent demeurer sur le sol britannique, si c’est leur choix. Cela entre dans le cadre de son projet pour le Brexit.

Par ces affirmations, elle présente enfin la position de Londres en rapport avec sa séparation de l’UE. Ces paroles avaient pour but de rassurer les partenaires européens du Royaume-Uni, enfin libérés de l’incertitude dans lequel ils vivotaient depuis. Voila donc enfin révélé au grand public un pan du plan britannique pour le Brexit.

Éclaircissements sur le Brexit

Relativement au Brexit, la Première ministre britannique a annoncé clairement que lorsque le Royaume-Uni divorcera officiellement de l’Europe en mars 2019, les autorités britanniques n’expulseront pas les citoyens de l’UE en dehors du pays. Ces derniers devraient tout simplement être en règle avec la loi et profiter du départ du Royaume-Uni pour ce faire. Theresa May considère que son offre est fort généreuse, juste et tout ce qu’il y a de sérieux, mais selon toute apparence, les 27 ne sont pas de son avis. Dans ce plan pour le Brexit, ces derniers trouvent que les britanniques devraient accepter l’autorité de la Cour de justice de l’UE quant au sort des 3 millions de citoyens européens présents sur le sol britannique.

D’autres détails sur le Brexit

Cette facette du plan pour le Brexit énoncée par le Royaume-Uni recueille des avis assez mitigés. La chancelière allemande Angela Merkel pense que cette position n’est que le début et qu’il ne semble pas si mal que ça. Quant aux citoyens européens eux-mêmes, ils trouvent que leurs droits ne sont pas sûrs d’être respectés tels que spécifiés dans ce plan pour le Brexit.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.