La relation entre banque et clients est déplorable. Ils se sentent être « juste un numéro » pour leur banque

D’après un sondage réalisé dernièrement, les liens entre les banques traditionnelles et leurs clients ne sont pas très détendus mais ne vont pas se rompre non plus.

Les banques traditionnelles et les clients s’éloignent l’un de l’autre

GMX Software a annoncé que 70% des français se sentent  « n’être qu’un numéro pour leur banque ». Il n’y a pas de reconnaissance et l’éloignement se fait sentir de plus en plus. 43% de ces clients déclarent même que cela fait au moins 6 mois qu’ils n’ont pas mis les pieds sans leur agence bancaire.  La relation entre client et banque devient de moins en moins chaleureuse.

Pour les français en particulier, ils pensent abandonner plusieurs fois leur banque. D’ailleurs, 4 sur 10 français envisagent quitter leur enseigne pour une autre dans les 12 prochains mois, seulement 8% se sont décidés. Ces hésitations des clients sont souvent dues au manque d’alternatives car les nouveaux acteurs bancaires n’ont pas encore la confiance des clients, seul 1% des sondés se disent avoir une confiance totale pour gérer leur argent et 27% n’ont aucune confiance. En majorité, 45% des français ne veulent pas prendre de décision par manque d’informations sur ce sujet.

85% des clients ne sont pas totalement convaincus de la fiabilité de la banque numérique

En général, L’attitude des sondés est contradictoire vis-à-vis de la banque numérique. 85% s’inquiètent mais à des degrés différents, ce qui explique encore l’existence des formes traditionnelles de services clients en agence malgré  l’usage des services de banque à distance. Par contre, ils sont 77% à se servir des applications bancaires, et 69% pour des opérations courantes comme les consultations des soldes, des virements, des demandes de prêts conso, et autres. Tandis que pour les opérations complexes et rares comme les prêts immobiliers, ou épargne retraite, etc. ils ne sont que 8%.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.