Fiscalité : ceux qui travaillent dans ce domaine auront une augmentation de salaire en 2018

Le salaire est subdivisé en salaire imposable et non imposable. A cet effet, l’impôt sur les salaires  représente les impôts payés par les salariés, les employeurs et les travailleurs indépendants. Ces impôts ne permettent pas aux contribuables de jouir des prestations sociales. En tous cas, il existe plusieurs classements d’impôts dont il est nécessaire d’en prendre connaissance.

Les caractéristiques du salaire imposable et de l’impôt sur le revenu

La fiscalité considère comme salaire imposable le montant du revenu salarial dont elle prend en compte dans le domaine de l’impôt sur le revenu. Pour calculer le salaire imposable, il s’agit de prendre en compte certains éléments dont la CSG et la CRDS non déductibles qui sont calculées sur 98,25% du salaire brut, selon le taux 2,9% (2017). A noter que le salaire imposable est plus élevé que le salaire effectivement perçu par l’individu. Une partie des cotisations sociales salariales, selon la fiscalité, ne représente pas une charge mais plutôt une recette.

Comment s’organise l’augmentation de salaire en 2018

A noter que l’une des grandes sources de revenus de l’État, sinon la seconde, est l’impôt sur le revenu (IR). La politique générale de l’exécutif actuel compte rehausser la CSG ou contribution sociale généralisée à partir du 01 janvier 2018.

Cette décision politique fiscale, une hausse relativement basse de 1,7 point, va accumuler quelques 22 milliards d’euros pour la caisse de l’État. L’impact visé sur la base de cette hausse de CSG est l’augmentation du pouvoir d’achat des plus vulnérables économiquement dont certains fonctionnaires, retraités et indépendants. En effet, selon les procédures fiscales, il s’agit d’augmenter le CSG pour financer la baisse des cotisations sociales, permettant la hausse du pouvoir d’achat des salariés. Au cours de l’année 2018, l’augmentation se passera en deux reprises, et les montants ne sont pas similaires pour tous les salariés et contribuables.