Épargne : votre LEP risque d’être fermé par votre Banque

C’était en 1982 que le LEP ou Livret d’Epargne Populaire a été mis en place. C’est un produit d’épargne rémunéré  dont les cibles sont manifestement les personnes relativement modestes quant à leur revenu.

L’évolution du LEP depuis 1982 jusqu’en 2017 

L’enjeu du LEP n’a pas changé, soit le pouvoir d’épargner avec des conditions les plus avantageuses par rapport aux autres placements.

Pour ce faire, le taux de rémunération  demeure le plus compétitif. Lors de l’ouverture d’un LEP, il s’agit de présenter à la banqueun avis d’imposition. Il s’agit de vérifier que le revenu du bénéficiaire ne dépasse pas 1,8 fois le seuil d’exonération de la taxe d’habitation. Depuis 2015, le conjoint du bénéficiaire peut aussi souscrire le LEP au même titre qu’un partenaire PACS. Depuis 2016, la première part de quotient familial ne doit pas dépasser 19.255€ sinon le bénéficiaire doit demander la clôture du LEP avant le 31/03 de la 2ème année du dépassement de revenu, auparavant c’était avant  le 31/13 de l’année suivante. En tout cas, le LEP reste toujours un compte à rémunération de plus avantageux l’ordre de 1,25% pour 2017.

Pourquoi la banque peut-elle fermer le LEP d’un client

A partir de l’année fiscale 2018, il s’agit de repérer les bénéficiaires selon le revenu fiscal de référence inférieur à 180% du RFR  permettant la jouissance de l’exonération de taxe d’habitation. Actuellement, 4,8 millions de contribuables sont éligibles au LEP mais plus de 1,5 millions verront leur compte fermés par la Banque car le RFR est trop élevé. En effet, ceux qui veulent encore bénéficier le LEP doivent justifier un RFR inférieur ou égal à 19.467€ pour un célibataire et de 29 864€ pour un couple ou une personne à deux enfants et 40.261€  pour un couple avec 2 enfants. Si le bénéficiaire dépasse ces limites, la banque est autorisée à fermer son LEP.