Comment protéger son argent dans la crise financière et sociale ?

L’économiste contrariant et non moins fondateur des Econoclastes, Monsieur Olivier Delamarche, nous affirmait il y a quelques jours que les véritables problèmes arrivaient suite à la crise du Covid et aux plans de création monétaire des banques centrales : « Vous allez avoir une Crise Sociale Gigantesque ! Ce sera les Gilets Jaunes x 100,… avec des émeutes ». Un programme peu réjouissant, qu’en penser pour la préservation de son épargne et de ses biens en France ?

Protéger son patrimoine face à la crise sociale

Les gilets jaunes vont-ils redescendre dans la rue plus encore dans les années à venir ?

Aucun titre aujourd’hui n’est à sa vraie valeur fonction de la croissance de ses résultats, or la FED et la BCE maintiennent en vie des société zombies et font flamber les cours d’actions (Tesla en est le meilleur exemple) dans un contexte de récession et de baisse du PIB, en 2020 mais également en 2021. Les aides, le chômage partiel, les prêts garantis pas l’état (PGE) vont arriver à terme et ne plus entretenir l’illusion que tout va bien, la trésorerie des entreprises, et donc des ménages, se trouvant brutalement épuisées.

Les banques centrales sont devenues folles

L’on peut considérer que cette planification et ses injection massive d’argent fraîchement imprimé dirigé par l’état pour ses propres fins, commence à ressembler à l’économie administrée de l’URSS, et Les USA et l’UE n’ont plus à chercher à se comparer à la Chine et la Russie qui continuent elles à avoir des politiques monétaires raisonnables. Que se passera t-il le jour où les banques centrales cesseront cette fuite en avant qui nous conduira à l’inflation voire l’hyperinflation ?

Peut-on éviter une crise sociale massive ?

Sans ne parler que de la France, ces troubles peuvent apparaître aux Etats Unis (inégalités, risque de na pas pouvoir payer les retraites, etc.) et les écarts entre les plus pauvres et les plus riches est en train de devenir un grand écart entre des très pauvres et des ultra-riches, la classe moyenne étant attaquée et réduite depuis des années. La baisse de la valeur des monnaies comme le Dollar et l’Euro conduisant à l’appauvrissement, renforçant la paupérisation des classe moyennes voyant leurs revenus et leur épargne rongée par l’inflation, tandis que les actifs (actions, or, pétrole) sont en pleine flambée, il y a à terme une déconnexion entre la finance et le peuple.

Quelles solutions s’il en existe ?

Choc social, faillite bancaire, tensions internationales… les risques planent et il est impossible de savoir quand et comment cela commencera. Faut-il investir sur les marchés actions alors qu’on pourrait penser qu’il ne faut pas rater le train, ou plutôt essayer de préserver son patrimoine sans espérer gagner de l’argent ? Entre la prise de risque et la prudence il faut arbitrer. L’orientation vers des actifs réels paraît toujours la solution la plus sûre (métaux précieux comme l’or, l’argent ou le platine, les matières premières…) associée à une diversification en devises comme les Couronnes Suédoise et Norvégienne, le Dollar de Singapour par exemple. Plus risqué mais prometteur, les valeurs pétrolières russes, sont peut-être des pistes à étudier.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés