Quitter votre banque, ce que vous devez savoir

Une banque, c’est une institution fiable à qui vous confiez votre argent, vos économies, bref, vos biens.

Une relation de confiance s’installe au fil du temps, ce qui fait que généralement, en tant que client, vous avez du mal à quitter votre banque, même si vous avez des raisons valables de le faire ou si on vous propose mieux ailleurs. Et puis, peut-être craignez-vous que les démarches ne soient complexes ou coûtent cher. Cependant, il est bon que vous sachiez que depuis maintenant 12 ans, soit depuis l’année 2005, rien de plus facile que de quitter votre banque ! Les formalités ont été facilitées, et surtout, elles sont à 100% gratuites.

Les premières choses à faire pour quitter votre banque

Aussi, si vous avez un compte de dépôt ou un compte sur livret depuis plus d’une année dans une banque, la clôture dudit compte ne vous coûte absolument rien. Quitter votre banque ne vous oblige à un paiement quelconque. C’est au niveau de certaines transactions qu’il y a des frais à payer, comme le transfert d’un PEL, d’un CEL ou d’un crédit. Votre banquier vous renseignera sur leurs coûts. Puis, quitter votre banque, c’est intégrer une nouvelle banque, c’est donc à celle-ci de s’occuper de la domiciliation de vos virements et de vos prélèvements, à titre gratuit également.

Quitter votre banque pour une autre

Quitter votre banque parce qu’elle a des frais trop élevés vous amène forcément à chercher une nouvelle banque aux prix plus attractifs.

Pour y ouvrir un compte, vous devez présenter une pièce d‘identité, un certificat de résidence et un spécimen de votre signature. Avant même de quitter votre banque de manière définitive, dès l’ouverture d’un nouveau compte, commandez un chéquier et une carte bancaire afin de garder un rythme de vie assez normal.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.