Depuis la crise, une banque sur quatre a fermé ses portes

Le fait que la crise ait bouleversé l’économie de plusieurs pays n’est pas une nouvelle surprenante. Mais lorsque les études ont sorti les chiffres approximatifs des conséquences de cette crise, le public appréhende mieux l’ampleur de la catastrophe. En effet, les faits font état d’en moyenne une banque sur quatre qui a disparu depuis le début de la crise.

C’est énorme et effrayant à la fois, l’Europe est consciente que le secteur est mis à mal. Une banque sur quatre qui a disparu, c’est environ 20% des agences bancaires fermées, dixit la Fédération Bancaire Européenne.

Une banque sur quatre a disparu: l’historique

Ce qui a amené au fait qu’une banque sur quatre a disparu est dû à une situation déclenchée il y a à peu près dix ans. Et depuis, le secteur bancaire ne cesse d’accuser les coups, le contexte n’a jamais été favorable année après année. Des agences mettent fin à leurs activités, beaucoup d’autres se mettent en chômage technique ou font du dégraissage. Elles ont été contraintes à de telles extrémités pour ne pas tout perdre. Et le résultat est sorti: une banque sur quatre a disparu depuis.

Une banque sur quatre a disparu: les raisons

Pour mieux comprendre le fait qu’une banque sur quatre ait disparu depuis le tout début de la crise financière, il faut savoir qu’une politique de relance de l’inflation et de la croissance a été mise en place. Pour la favoriser, les prêts ont été accordés à des taux très bas. Tellement bas que les marges bancaires étaient quasi nulles. De plus, le digital a impacté le secteur bancaire, conduisant à la réduction du personnel pour moins de charge et de salaires à payer. C’est ce qui explique qu’une banque sur quatre ait disparu.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.