Le rôle du courtier assurance

Le rôle d’un courtier assurance ne concerne directement pas la vente des contrats d’assurance, mais d’assister ses clients dans le choix et l’achat. Il joue, ainsi, le rôle d’un conseiller. Maîtrisant le marché de l’assurance, il doit s’inscrire au registre du commerce. Il lui appartient d’aider chacun de ses clients dans la recherche des garanties correspondant à leurs besoins.

Un courtier d’assurances doit disposer, bien évidemment, des qualités de manager, d’un profil d’entrepreneur ainsi que du goût du relationnel. Il doit rester à l’écoute de ses clients pour pouvoir leur orienter dans des garanties répondant à leurs attentes.

Pour trouver un professionnel dans ce domaine, vous n’aurez qu’à comparer les différentes offres à l’aide des sites comparateurs de courtier d’assurances. Il vous est, ainsi, possible de tomber facilement sur un prestataire proposant des meilleurs services à prix raisonnable.

Les missions du courtier en assurances

La principale mission d’un courtier d’assurances consiste à prodiguer des conseils aux clients, sans oublier le diagnostic des éventuels risques. Il leur propose, ensuite des garanties et leur assiste dans la conception de leurs contrats.

Le suivi des besoins des clients selon leur situation personnelle et/ou professionnelle fait aussi partie des missions d’un courtier d’assurances. En cas de sinistres, il sera l’assistant du client dans toutes les procédures, allant de la signature de contrat jusqu’au versement des indemnités.

Les avantages à passer par un courtier

Un courtier en assurance est une personne (commerçant indépendant) qui joue l’intermédiaire entre l’assureur et l’assuré, et qui se fait payer selon un pourcentage sur le coût total de la transaction.

Le courtier d’assurance fait des recherches pour trouver le contrat d’assurance qui correspondra le mieux aux attentes de l’assuré.

Il est bon de savoir qu’un courtier d’assurance doit, obligatoirement, s’inscrire auprès de l’ORIAS (organisme pour le registre des intermédiaires en assurance), et ce, dans le but de limiter la fraude pour les assurés.

Les commentaires sont clos.