La retraite progressive, ce que vous devez savoir

Après des années de carrière, nous n’avons plus la même énergie. Parfois, la santé ne suit plus. Mais il vous reste encore 2 années avant d’arriver à l’âge de la retraite. La solution pour vous soulager un peu, c’est la retraite progressive.

retraite-progressive-ce-que-vous-devez-savoirCe n’est pas une retraite anticipée, mais une retraite à mi-temps. Concrètement, vous ne travaillerez plus qu’à moitié. Cela vous permet de diminuer votre activité et de commencer à percevoir une partie de votre retraite avant l’heure.

Comment ça marche ?

Une retraite progressive s’adresse aux salariés et travailleurs moins de 60 ans. Il faut avoir contribué au régime de retraite au moins 150 trimestres.

Elle va vous permettre de travailler à mi-temps, entre 40 et 80% du temps normal. Vous touchez un salaire au prorata, de même pour votre part de retraite. Pendant votre retraite progressive, vous continuez de verser votre cotisation, ce qui aura un impact sur le calcul de la retraite finale. Si vous devez cesser votre activité à temps partiel, vos droits cessent également jusqu’à ce qu’à ce que vous reprenez une autre activité à temps partiel, sans aller en deçà du minimum de 40% du temps légal de travail, auquel cas vous ne pourrez prétendre à la retraite progressive.

retraite-progressive-ce-que-vous-devez-savoirComment en bénéficier ?

Si vous optez pour cette retraite, vous devez en faire la demande. Vous devez joindre au formulaire de la demande quelques pièces justificatives, dont l’état civil, celui de vos enfants, et bien d’autres pièces concernant votre emploi. Une attestation de votre employeur doit également être jointe à votre dossier.Sachez que lorsque vous arrivez à l’âge légal, la retraite progressive ne se transforme pas automatiquement en retraite définitive. Il vous revient d’entamer les démarches nécessaires en déposant votre dossier de retraite personnelle.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.