CREDIT HYPOTHECAIRE INVERSE

Le crédit hypothécaire inversé, c’est le viager hypothécaire récemment introduit par le législateur dans le droit français, une véritable révolution ! Le prêt hypothécaire inversé, c’est-à-dire la vente d’un bien contre un capital ou une rente viagère, est une formule importée des pays anglo-saxons (reverse mortgage), qui s’apparente au viager, et s’opère par l’intermédiaire des banques (de gré à gré pour les viagers) pour permettre aux retraités de mobiliser leur patrimoine immobilier afin notamment d’en obtenir un complément de revenus.

C’est un prêt qui permet à une personne d’emprunter un capital qu’elle ne remboursera jamais. Le viager hypothécaire prend, en effet, la forme d’un prêt bancaire sous forme de capital ou d’une rente en fonction de l’âge de l’emprunteur et de la valeur estimée de son bien immobilier qui est garanti par une hypothèque constituée sur un bien immobilier. La banque récupère le capital lors de la vente du logement, à l’occasion du décès du propriétaire. La dette est plafonnée à la valeur de revente du bien, estimée au jour du décès : si le bien vaut plus que la dette, le différentiel revient aux héritiers ; dans le cas inverse, la dette sera ramenée à la valeur du bien et la Banque assumera sa perte. Les héritiers peuvent également choisir de conserver le bien. Dans ce cas, c’est à eux qu’il revient de rembourser la banque.

Le viager hypothécaire permet non seulement d’apporter aux seniors un complément de retraite pour ceux qui en ont besoin, mais à d’autres qui veulent créer une entreprise d’obtenir des fonds propres ou à d’autres encore d’aider des enfants ou des petits enfants ou, tout simplement, à mieux profiter de la vie ou assouvir un désir tel que faire le tour du monde !

Le viager hypothécaire est enfin une solution pour les seniors propriétaires d’un bien immobilier dont l’âge et/ou l’état de santé écarte l’accès au crédit et, tout particulièrement, pour ceux connaissant des problèmes d’autonomie.

Les commentaires sont clos.