Retraites complémentaires : les seniors s’inquiètent

Selon une étude édition 2015 réalisée pour Entreprise et Carrières (Wolters Kluwer) sur les séniors en Entreprise, les salariés plus de 45 ans sont inquiets sur l’avenir des retraites complémentaires.

L’avenir des retraites complémentaires inquiétant

Une étude publiée lundi a déclaré que plus de huit sur 10 des salariés séniors sont préoccupés pour l’avenir des retraites complémentaires. En effet, l’avenir financier des séniors n’a rien de réconfortant, les pensions de retraite restent stationnaires et menacent même de chuter dans les années à venir. Les séniors qui ne travaillent pas n’auront plus la chance de trouver un travail, et les séniors salariés ou qui travaillent encore sont inquiets sur le montant qu’ils vont gagner lors de leur retraite.

retraites complémentaires, les seniors sont préoccupésL’étude réalisée pour Entreprise et Carrière (Wolters Kluwer), NotreTemps.com et le groupe Menway, sur les séniors en entreprises fait état que 84% des français plus de 45 ans, c’est à dire les futurs retraités, signalent déjà leurs fortes préoccupations à l’avenir des régimes Agirc (cadres) et Arcco (salariés). Une réunion entre partenaires sociaux prévue pour le 22 juin est organisée pour voir les mesures à prendre afin de réduire le déficit de ces caisses de retraite complémentaire, sinon, les réserves de l’Agirc seront épuisées d’ici à 2018 et celles de l’Arcco en 2027, alors que les pensions complémentaires font la moitié de la pension des cadres en moyenne et le quart pour les autres salariés.

Des plans envisagés

Bien que l’inquiétude envahisse ces séniors en Entreprises, 71% des personnes enquêtées n’ont même pas envisagé à se souscrire à un plan d’épargne personnel comme le Perp ou Plan épargne retraite populaire. Lorsqu’ils sont interrogés sur les mesures que leur entreprise a mises en place à cet égard, 64% répondent que l’entreprise ne propose pas de dispositif du type Plan d’épargne pour la retraite collectif ou Perco. Seuls 31% des salariés disposent de ce dispositif cependant 5% d’entre eux ne savent même pas si cela existe au sein de leur entreprise ou non, et 67% reçoivent une participation de leur employeur.

Les séniors, conscients des réalités, préfèrent continuer travailler

Toujours selon le sondage, 75% des séniors interrogés ne pensent plus continuer à travailler après l’âge de la retraite à taux pleins. En 2012 ils étaient à 70%.

retraites complémentaires, les seniors sont préoccupésInterrogés sur l’âge de retraite à taux plein, 28% répondent que c’est à 62 ans, tandis que 13% pensent que cet âge pourrait être 66 et plus, cette proportion est en augmentation (+5 points) par rapport à celle du 2012. En revanche, la plupart (55%) désire prendre leur retraite à 60 ans, mais conscients de la réalité, ils repoussent encore et encore leur départ.