Economie française : 2019 sera une assez bonne année mais pour de mauvaises raisons

2019, une assez bonne année pour l’économie de la France, mais pour de mauvaises raisons non reproductibles.

2019 devrait être une assez bonne année pour la France, mais pour des raisons peu satisfaisantes et qui ne sont pas durables :

  • la hausse du déficit public, avec la hausse des transferts aux ménages et les baisses d’impôts, mais elle ne se produit qu’en 2019, après il faudra réduire le déficit public ;
  • l’accélération des salaires, avec les incitations gouvernementales et les difficultés d’embauche des entreprises, mais elle dégrade la compétitivité ;
  • la baisse de l’inflation avec celle du prix du pétrole, qui devrait se redresser en 2020 ;
  • le poids faible de l’industrie en France, qui est un des problèmes structurels majeurs de la France, mais qui la protège en 2019 du retournement cyclique mondial à la baisse de l’industrie.

Tout ceci montre que si 2019 sera une assez bonne année pour la croissance de la France, 2020 devrait être une année beaucoup plus difficile.

Synthèse : attention alors à 2020

La croissance va être assez forte en France en 2019 pour de mauvaises raisons :

  • déficit public ;
  • hausse des salaires, qui dégrade la compétitivité-coût ;
  • baisse du prix du pétrole ;
  • faible taille de l’industrie.

En 2020, il faudra corriger à la baisse le déficit public, la dégradation de la compétitivité-coût freinera la croissance, le prix du pétrole remontera avec le freinage de la production dû au prix du pétrole bas en 2019. Ceci pousse à être beaucoup plus prudent pour la croissance de 2020 en France que pour la croissance de 2019.

Source de la publication complète : http://cib.natixis.com/research/economic/publications.aspx?lang=fr



Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés