Les Bahamas Leaks, Neelie Kroes devait des explications à la Commission Européenne

Presque tous les médias sortis jeudi dernier parlent de l’ancienne commissaire à la Concurrence, Neelie Kroes. Ils ont dévoilé que cette dernière, pendant son mandat a été à la tête d’une société offshore aux Bahamas sans respect des règles. Une de plus sur les polémiques sur l’exécutif européen.

La commission européenne demande des clarifications à Neelie Kroes

Alors que l’affaire Barraso est encore en cours et voilà déjà une autre concernant l’ancienne commissaire à la Concurrence Neelie Kroes fait couler beaucoup d’encre et oblige la Commission européenne à demander une « clarification » à l’intéressée. Les médias dévoilent que l’ex commissaire à la Concurrence a été la directrice d’une société offshore aux Bahamas durant don mandat.

bahamas-leaks-la-ce-demande-des-clarifications-a-neelie-kroes

Le porte parole de la CE, Margaritis Schinas a déclaré hier, lors d’un point de presse journalier que « la Commission européenne cherche à avoir des clarifications. (…) Une fois tous les faits sur la table, la Commission va décider des actions à entreprendre ».

Pour rappel, Neelie Kroes était le commissaire à la Concurrence entre 2004 et 2009 pour devenir après la vice-présidente de la Commission  européenne jusqu’en 2014 en même temps que José Manuel Barroso était le président.

Les explications de l’ex Commissaire à la Concurrence

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et le Consortium international des journalistes d’investigation ICIJ, muni  des documents de preuve ont publié sur les quotidiens néerlandais Trow et Het Financieele Dagblad qu’entre le 4 juillet 2000 au 1er octobre 2009, Neelie Kroes a été directrice de Mint Holdings Ltd. Cette entreprise offshore a son siège aux Bahamas, alors qu’entre 2004 et 2009, Mme Kroes était commissaire de la Concurrence. Par contre, le Code de conduite de l’Union Européenne ne lui donne pas ce droit. « Les membres de la Commission ne peuvent exercer aucune autre activité professionnelle, rémunérée ou non »d’après ce Code.

Dans un communiqué des avocats de Mme Kroes à Amsterdam envoyé à l’AFP,  elle déclarait  qu’elle n’était pas au courant qu’elle était encore directrice de cette société après 2002. Le communiqué indique que « Mme Kroes avait été recrutée seulement pour négocier la levée de fonds pour l’achat d’actifs d’Enron, l’ex-géant américain de l’énergie mis en faillite en 2001 ». Toujours d’après les avocats, « Le projet étant tombé à l’eau, elle ne faisait plus partie des affaires courantes. Elle n’a jamais été payée, n’a jamais possédé d’actions de Mint Holdings Ltd et n’a jamais assisté à aucun conseil d’administration », puis ils ajoutent qu’elle regrettait d’avoir ignoré qu’elle était encore à la tête de la société jusqu’en 2009, l’année où elle a arrêté ses fonctions jusqu’au jour où les journalistes l’ont contactée.