La redevance télé : qui est redevable et quels appareils sont concernés ?

Lorsqu’on parle de redevance, on parle donc de taxes et d’impôts. Et comme tout un chacun le sait, la France est unique en son genre du fait qu’elle impose pratiquement toute activité, situation et même conduite, ce qui signifie que le fait de posséder un poste de télévision entraîne également une contribution appelée redevance télé.

Aussi dénommée redevance audiovisuelle ou contribution à l’audiovisuel public, cette taxe s’adresse à tout contribuable sur le territoire français. Il existe toutefois des personnes exonérées de cette redevance télé, comme celles ayant plus de 60 ans, veuves, celles qui sont infirmes ou souffrant d’invalidité les mettant dans l’incapacité de travailler, celles qui bénéficient d’une allocation de solidarité aux personnes âgées, d’une allocation supplémentaire d’invalidité ou d’une allocation aux adultes handicapés.

Qui doit payer la redevance télé ?

En réalité, toute personne imposable de taxe d’habitation et ayant en son domicile un poste de télévision doit payer la redevance télé. Ces deux taxes sont indissociables et inscrites ensemble sur l’avis d’impôt.

Mais il est à noter que la redevance télé ne dépend pas du nombre de personnes qui habitent un logement ou du nombre de postes de télévision que ses occupants possèdent. Même si une famille loge dans deux ou trois résidences séparées, une principale et les autres secondaires, mais que c’est un seul et même logement, elle n’a qu’une seule redevance à s’acquitter.

Pour quels appareils paie-t-on une redevance télé ?

Il faut bien retenir le fait qu’à partir du moment où l’on possède un poste de télévision, on est dans l’obligation de payer la redevance télé, que le poste en question fonctionne ou non. La redevance télé s’applique aussi aux lecteurs DVD ou blueray, aux vidéoprojecteurs avec tuner et aux magnétoscopes.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.