Expatriation fiscale au Panama

L’expatriation sur le territoire panaméen est soumise à une procédure. Nous allons vous apporter dans ce dossier un bref aperçu aux prérequis pour la procédure de résidence. Il est à noter que les deux formes de résidence que nous allons détailler ci-après peuvent varier en fonction du profil personnel de l’expatrié. Dans tous les cas, vous pouvez demander une nationalité panaméenne au bout de 5 ans de résidence sur le territoire.

Obtenir une résidence permanente pour les résidents des « pays amis » du Panama

Expatriation fiscale au PanamaCette forme de résidence est la plus demandée par les étrangers qui veulent s’expatrier au Panama. Créé en 2012, le « Permanent Residency for nationals of countries friendly to Panama » a pour but d’attirer les étrangers dans ce pays. Vous ne pourrez en bénéficier que si vous venez de la liste des pays amis du Panama, on peut citer entre autres la France, le Luxembourg, l’Australie, la Belgique, le Chili, les États-Unis, la Suisse, l’Islande et le Danemark. Pour avoir cette forme de résidence, vous devez remplir une des conditions suivantes : la constitution d’une entité panaméenne résidente, un contrat de travail avec une société locale ou l’achat d’un bien immobilier sur le territoire panaméen.

Avoir un permis de résidence pour les personnes indépendantes économiquement

 

Pour pouvoir s’expatrier au Panama avec le statut de personne économiquement indépendant, il faut réaliser un investissement d’au moins 300 000 US $ sur le territoire. Vous pouvez déposer ce montant près d’une banque locale dans un compte épargne et vous devez le maintenir au moins 3 ans après avoir eu votre permis de résidence.

 

Guide pour ouvrir un compte bancaire au Panama

Il est également possible d’investir cette somme dans l’achat d’un bien immobilier, mais la valeur doit être au minimum 300 000 US $. Dans les deux cas, il faut être en mesure de justifier que vous avez suffisamment de ressources pour pouvoir vivre de façon indépendante économiquement sur le territoire.

Les commentaires sont clos.