Épargne : les jeunes refusent de prendre des risques

La génération actuelle est particulièrement prudente dans les questions d’investissements, alors qu’ils sont tout à fait d’accord sur l’importance de l’épargne. Selon diverses enquêtes, celle de l’Actionaria ou celle de l’Ifop, pratiquement tous les jeunes âgés entre 15 et 35 ans sont frileux sur la question. Ces chiffres prouvent de manière claire que ces jeunes sont très vigilants quant à leurs investissements et les faits le démontrent, ils prennent leur temps et ne montrent aucune hâte.

L’épargne et les jeunes

Il est utile de comprendre les raisons qui animent les jeunes et qui font que même si la plupart épargne, les investissements en actions ne les  intéressent pas plus que cela. Il semblerait que les jeunes qui auraient déjà placé leurs économies ne dépasse même pas les 10%. Ce qui parait paradoxal, c’est le fait que les jeunes qui ont un emploi s’empressent de mettre de l’argent de côté car ils adhèrent entièrement au principe de l’épargne. C’est un fait qui se généralise de plus en plus et qui a commencé par les plus âgés. En effet, les adultes aussi sont prudents vis-à-vis des placements, car une poignée seulement d’entre eux investissent et ils ne placent qu’environ 20% de leurs économies.

À savoir sur l’épargne, vue par les jeunes

Si la jeunesse actuelle semble si réticente sur le sujet de l’investissement de leur épargne, la raison peut être tout simplement parce que leurs aînés eux-mêmes le sont. Peu ont le vrai goût du risque quand il s’agit de leur épargne. Et puis, force est de reconnaître qu’en France, ceux qui prennent de gros risques en matière d’investissement encourent une fiscalité très complexe, fluctuante et plutôt lourde, ce qui, naturellement, en décourage plus d’un. Détenir actions et obligations donne lieu à des impôts fort d élevés.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.