La banque universelle

Une banque universelle regroupe dans une même institution la palette complète des métiers bancaires

Cette palette va des activités de détail à la banque de financement et d’investissement, en passant par la gestion d’actifs, la banque privée, ou encore les financements spécialisés.

Un modèle d’équilibre

Une banque universelle se met au service de clientèles très variées : particuliers, professionnels, PME, multinationales, ou encore institutions financières, contribuant ainsi au financement de toutes les facettes de l’économie.

L’examen des effets de la crise de 2008 ne montre pas de faiblesse particulière de la banque universelle par rapport aux autres modèles. En France, pas de faillite retentissante, pas de sollicitation du contribuable, pas de coût pour le budget de l’État et, surtout, un financement ininterrompu des ménages et des entreprises, facilité par le mécanisme provisoire de liquidité mis en place par les pouvoirs publics en 2008-2009.

D’une manière générale dans le monde, le modèle de banque universelle est sorti renforcé de la crise.

La crise financière a révélé la nécessité de renforcer la sécurité des activités bancaires

Le renforcement des règles est une réalité en Europe, où la réglementation couvre désormais de nombreux domaines pour offrir un cadre cohérent et protecteur aux activités financières. La mise en place de Bâle 3, renforçant les matelas de sécurité des banques en proportion de leurs risques, et les décisions européennes sur le fonctionnement des marchés sont structurantes. On peut probablement améliorer encore l’organisation et le fonctionnement des marchés financiers, pour les sécuriser tout en permettant aux clients des banques de bénéficier des services dont ils ont besoin.

Société Générale s’est affirmée en tant que banque universelle dès sa naissance au XIXe siècle. Le modèle de banque universelle et les synergies qui en découlent sont au cœur de la stratégie du Groupe, axée sur la relation avec les clients afin de servir au mieux leurs intérêts.



Les commentaires sont fermés