Les français contre la disparition du cash

Les paiements sans contact sont actuellement en vogue et le gouvernement français souhaite accélérer dans cette voie contrairement aux français qui semblent préférer rester dans le mode de paiement traditionnel c’est-à-dire l’argent liquide.

Les français préfèrent le paiement traditionnel

paiement sans contactLe paiement sans contact ou paiement par carte NFC (Near Field Communication) et smartphone est maintenant une réalité et son utilisation ne cesse d’engendrer du succès chaque mois. Cependant, l’information du jeudi 10 avril 2015 semble ne pas confirmer cette vision car selon le sondage Ipsos, malgré les éloges faites par Axelle Lemaire la secrétaire d’Etat au Numérique, au sujet du paiement sans contact, les français préfèrent rester dans leurs habitudes de se servir de l’argent liquide. En effet, d’après le sondage, 86% des français souhaitent toujours pratiquer le cash.

Les raisons des hésitations des utilisateurs

En se référant sur ce pourcentage, la prévision de Bercy de 100% de cartes de paiement pour l’année 2016 parait irréalisable. Actuellement la réalité montre que 20% de cartes de paiement pour seulement 1,62% de transactions.

Sans trop vouloir entrer dans le débat de fond « pour ou contre le paiement sans contact », l’une des raisons des hésitations des français au sujet de ce paiement sans contact repose sur l’insécurité de ce système. Selon les dernières enquêtes, les mesures de sécurités renforcées qui auraient dû être mises en place par les banques françaises n’ont pas encore été faites. Un expert qui travaille dans ce domaine a également révélé qu’« On est aujourd’hui face à une mascarade. Les banques préfèrent prendre le risque que les cartes sans contact soient piratées, quitte à recréditer les comptes clients, plutôt que de payer pour accroître la sécurité du dispositif. »

Des mesures non suivies

Il existe encore plusieurs points flous dans ce paiement sans contact que ni les banques ni la secrétaire d’Etat ne veulent pas révéler. En effet, des mesures ont été prises pour garantir la sécurité du dispositif, par exemple, les achats sont limités à 20 euros au maximum et le code à quatre chiffres est redemandé au client. Dans l’info du 10 avril dernier la ministre a invité les grandes surfaces à développer le dispositif dans leurs réseaux, en revanche dans les grandes surfaces, le panier moyen tourne autour des 40 euros. La limitation à 20 euros serait-elle donc annulée ?

Des questions en suspens

paiement sans contactD’autres points flous attendent des éclaircissements, quel est l’avenir de l’argent liquide ? Évidemment, les banques déboursent plus d’argent dans la gestion de la monnaie, le paiement sans contact serait-il un moyen pour mettre fin aux pièces et billets ? Que deviendraient tous ces gens qui n’ont pas de compte en banque ? Que faire en cas de déficience ou de perte ? Et en ce qui concerne la confidentialité des informations personnelles fournies aux établissements bancaires, est-elle assurée… ?

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.