Le rachat de crédit travaux

Crédit travaux

La première vocation du rachat de crédits, qu’il s’agisse du rachat de prêts immobiliers, avec ou sans hypothèque, à taux fixe ou révisable, ou du regroupement crédits consommation, est de corriger un endettement excessif pour prévenir tout risque de surendettement.

Le rachat de crédits répond à bien d’autres problématiques. Vous les découvrirez dans les différentes pages de ce site consacrées à chaque thématique. Le rachat de crédits est un véritable outil de gestion budgétaire pour les particuliers, même ceux qui sont raisonnablement endettés.

La grande majorité des consommateurs utilise le crédit pour acquérir des biens durables (logement, voiture, mobilier, équipements de la maison …) et en adéquation avec leur budget.

Des travaux qui doivent trop souvent attendre faute de moyens

Précisément, un grand nombre de ceux qui ont souscrit un prêt immobilier pour devenir propriétaire de leur résidence principale, voire de leur résidence secondaire ou encore réaliser un investissement locatif, s’abstient de faire réaliser des travaux ou des équipements sur leur bien en raison du montant de la mensualité de leur prêt immobilier qui, seule ou additionnée à celles d’un ou plusieurs crédits tout aussi indispensables ( voiture, mobilier, équipements … ) absorbe la totalité de leur capacité d’endettement normative. D’autres succombent et font exploser leur taux d’effort en s’exposant à toutes les difficultés d’une situation de surendettement.

Il est vrai que bien des travaux ou des équipements de la maison, tels que l’aménagement de pièces supplémentaires dans des combles ou des dépendances, une piscine, une véranda, ou même un tennis, enrichissent non seulement le cadre de vie mais valorisent également la propriété en générant lors de sa vente, qu’ils favorisent qui plus est, une plus-value souvent égal à leur coût. Ce n’est donc pas une dépense mais un investissement dont on commence à profiter tout de suite !

Cependant, le financement de tels travaux ou équipements entraîne un alourdissement de la charge mensuelle de remboursement de crédits que beaucoup ne veulent pas ou ne peuvent pas supporter.

Le rachat de crédit travaux, qu’il se présente sous la forme du rachat de crédit immobilier hypothécaire ou celle du rachat de crédit cautionné, voire, pour des montants de moindre importance, du regroupement crédits consommation, apporte une solution à ce problème.

Comment ?

Le rachat crédit travaux réunit dans un même financement un regroupement de crédits et un prêt travaux. En consolidant le crédit immobilier en cours ainsi que, le cas échéant, les autres crédits à la consommation et y ajoutant le financement du projet , ainsi que les frais y afférents , on obtient un nouveau prêt de restructuration dont l’allongement de la durée d’amortissement sera déterminée en fonction des ressources de l’emprunteur pour ne pas dépasser un taux d’effort raisonnable, généralement à peu près identique à ce qu’il était avant la restructuration. Dans certains cas, on peut même obtenir une réduction plus ou moins sensible de sa charge mensuelle de remboursement.

Exemple de rachat de crédit travaux :

Aude qui est infirmière au CHU de Nantes et Thomas qui est chef de projet dans une grande entreprise de la ville sont, depuis 12 ans, accédants à la propriété d’une jolie petite maison individuelle située en périphérie de l’agglomération nantaise. Ils l’ont financé, en mai 1996, au moyen d’un prêt immobilier de 200 000 € assorti d’un taux variable non capé très intéressant à cette époque mais qui, depuis, l’est beaucoup moins puisque le taux atteint aujourd’hui 6,80% et leur mensualité a grimpé à 1596€. Le capital restant du à ce jour (sans indemnité de remboursement anticipé puisque le contrat de prêt n’en prévoit pas) est de 122.349€. Ils ont souscrit deux autres crédits : un prêt amortissable pour financer l’achat d’une de leurs voitures dont le solde est de 3599€ et la mensualité de 586€ et un crédit révolving dont ils ont utilisé 1259€ qu’ils remboursent à raison de 150€ par mois. Ils remboursent donc 2332€ par mois sur un revenu mensuel commun d’environ 4500€, soit presque 50%. Leur en-cours de crédit est de 127 207 €.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.