Jean-Claude Juncker part en guerre contre le blanchiment

C’est Jean-Claude Juncker, qui préside la Commission européenne, qui demande aux pays membre de l’Union Européenne de se doter d’une »directive anti-blanchiment » dans le but de détecter les personnes ayant mis en place des société ou des « trusts » leur permettant de blanchir de l’argent sale. « La transparence et la bonne gouvernance sont des piliers de notre action. La nécessité d’une information exacte et mise à jour sur les bénéficiaires effectifs est un facteur clé pour pister des criminels qui, sans cela, pourraient cacher leur identité derrière une structure d’entreprise« , nous raconte M. Juncker ce vendredi. Pour rappel le Luxembourg est sous le coup d’une polémique – voir le scandale LuxLeaks dont nous avons parlé – concernant son statut de paradis fiscal (…) Lire la suite