REFUS DE CREDIT

Un établissement de crédit n’a pas l’obligation d’accepter une demande de financement, quelle qu’en soit la forme : crédit classique, réserve d’argent ou découvert. Sa décision tient notamment compte de sa politique interne en matière d’octroi de crédit. Un refus de crédit n’est pas assimilable à un refus de vente.

En matière de crédit classique, qu’il s’agisse de prêt immobilier ou de crédits consommation, les établissements de crédits utilisent un « scoring ».

En matière de rachat de crédits, au scoring objectif s’en ajoute un scoring « comportemental », plus subjectif, qui réside dans l’appréciation du comportement de l’emprunteur dans la gestion de son budget pour apprécier les effets dans le temps de la restructuration sollicitée.

Les commentaires sont clos.