PRELEVEMENT A LA SOURCE

En matière de crédit et de rachat de crédit, le prélèvement à la source est une cession amiable sur salaires est un mode de paiement à la source des échéances (retenues) d’un crédit ou d’un rachat de crédits par prélèvement direct sur le salaire de l’emprunteur (cédant) effectué mensuellement à la demande expresse de ce dernier par son employeur qui les reverse directement à l’établissement de crédit (cessionnaire).

La cession des traitements et salaires ne peut être consentie, quel qu’en soit le montant, que par déclaration du cédant en personne, au greffe de la juridiction de son domicile ou du lieu où il demeure.

La déclaration doit indiquer le montant et la cause de la dette pour le paiement de laquelle la cession est consentie ainsi que le montant de la retenue devant être opérée à chaque paiement de la rémunération.

Après que la juridiction compétente a vérifié que la cession reste dans les limites de la quotité saisissable, compte tenu éventuellement des retenues déjà effectuées sur le salaire du cédant, le greffier mentionne la déclaration sur le registre prévu par l’article 176 ci-dessus et la notifie à l’employeur en indiquant:

  • le montant mensuel du salaire du cédant,
  • le montant de la quotité cessible ainsi que le montant des retenues effectuées pour chaque salaire au titre de la cession consentie.

La déclaration est remise ou notifiée au cessionnaire.

L’employeur verse directement au cessionnaire le montant des retenues sur production d’une copie de la déclaration de cession. En cas de refus, l’employeur peut être contraint au payement des sommes régulièrement cédées dans les conditions prévues par l’article 189 ci-dessus.

En cas de survenance d’une saisie, le cessionnaire est, de droit, réputé saisissant pour les sommes qui lui restent dues, et entre en concours avec les autres.

Les commentaires sont clos.