Livret A : Une baisse de taux jusqu’à 0,75% au 1er août

Le ministère des finances a déclaré lundi de la baisse du taux du livret A de 1% à 0.75% au 1er août 2015. Toujours selon le ministère, cette diminution de taux est due à la faiblesse de l’inflation suivant une recommandation de la Banque de France.

Le taux du Livret A en baisse

Pour rappel, le Livret A c’est un compte d’épargne bénéficiant une exonération d’impôt et de prélèvement obligatoire. C’est aussi le placement le plus utilisé en France car sur dix français, seulement un n’en possède pas, malheureusement son taux de rémunération continue toujours de tomber.

Livret A baisse de taux de rémunérationEn effet, la Banque de France a réussi à faire chuter le taux du Livret A de 1 à 0.75%. Si la formule avait pourtant été suivie, le calcul donne à une diminution de 0.50% mécaniquement, mais cette fois, c’est le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer qui a volontairement dérogé la formule et proposé un repli de la rémunération moins important par rapport à ce qui aurait dû être théoriquement.

Lundi 20 juillet, le ministère des Finances a annoncé qu’au 1er août, le taux de rémunération va être à 0.75%, conformément aux recommandations de la Banque de France. Tout compte fait, c’est le niveau le plus bas depuis 1818, l’année de création du Livret A.

Les conséquences d’une baisse de taux de rémunération du Livret A

L’Obs a fait remarquer que depuis le mois d’août 2014, les retraits d’argents sur les livrets A se font de plus en plus nombreux par rapport aux dépôts. Sur le premier semestre de l’an 2015, les retraits ont atteint les 2,45 milliards d’euros.

Le gouvernement français voit cette réduction de taux de la rémunération d’une façon positive, selon lui, la baisse devrait favoriser la croissance et la construction de logements sociaux. Grâce à ce taux plus bas, la Caisse de dépôts aurait donc la possibilité d’octroyer des prêts moins onéreux, par exemple chez les organismes HLM.

Livret A une baisse de taux

Dans un communiqué, Bercy a souligné que :  « L’objectif [de la baisse du taux, NDLR] est double : garantir le pouvoir d’achat des épargnants et favoriser l’investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d’euros ».



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.