Le Plan Epargne Retraite Populaire

Le plan épargne retraite populaire est un placement financier en vue d’un complément de retraite.

Il permet d’épargner afin de toucher la somme sous forme d’une rente viagère ou sous forme de capital à condition qu’il ne dépasse pas 20%. Le PERP peut être assimilé à l’assurance-vie. Il peut aussi être utilisé comme un apport de capital en cas d’achat de sa résidence principale. Il ne faut pas dans ce cas avoir été propriétaire deux ans avant la retraite. Le plan peut être ouvert sans condition liée à l’âge. Il n’est pas demandé de montant minimal pour le premier versement ni les suivants. Ils peuvent être libres ou programmés.

Le plan epargne retraite populaire (PERP)L’établissement gérant le PERP doit informer son client de son évolution régulièrement et au moins une fois par an. Des frais de gestion peuvent être prélevés s’ils sont prévus au contrat et le titulaire doit en être averti. Il doit aussi être informé une fois par an sur les modalités de transfert qui pourrait être fait sur un autre PERP.

La durée du plan épargne retraite populaire

Ce plan est un contrat qui porte sur le long terme, il est bloqué jusqu’à l’âge de la retraite ou jusqu’à 62 ans. Il est cependant toujours possible de récupérer le capital déjà versé ainsi que les intérêts dans certains cas. L’invalidité permet de rompre ce contrat, c’est le cas aussi de la perte de travail ou de mandat social sans renouvèlement depuis deux ans, à condition de ne pas avoir liquidé les pensions du régime d’assurance vieillesse.

L’expiration des allocations versées au titre du chômage, la liquidation judiciaire pour les travailleurs indépendants et le surendettement autorisent cette opération de clôture. Le décès de son conjoint ou de son partenaire de Pacs peut permettre de liquider son plan épargne retraite populaire, sans être pénalisé et avant la date initialement prévue.

La fiscalité du plan épargne retraite populaire

Le PERP permet de déduire, chaque année, les sommes qui ont été versées sur le plan. Elles viennent alors en déduction du montant de l’imposition. Dans un ménage, chacun peut le faire. Toutefois, le montant déductible est plafonné.Il sera limité à 10% des revenus liés à sa profession de l’année précédente à condition de ne pas dépasser 8 fois le Pass s’élevant à 37 032 euros pour 2013. Le montant maximum peut être égal à 10% du Pass de l’année précédente si le calcul s’avère plus intéressant pour le client.



Les commentaires sont clos.