Le Livret d’Epargne Populaire (LEP)

Dans le contexte d’incertitude et de tourments sur les marchés financiers que l’on connait actuellement, les épargnants ont tendance, de façon légitime, à privilégier l’épargne disponible et sans risque, plutôt que de placer de l’argent dans des supports à plus long terme et amenant une dose d’incertitude.

Parmi les produits qui leur sont proposés, le livret d’épargne populaire est une solution efficace.

Le livret d’épargne populaireLe livret d’épargne populaire permet en effet de placer son argent en le gardant disponible sans aucune contrainte, aucun versement n’étant obligatoire. L’argent ainsi placé est disponible à tout moment, par virement ou par retrait.

Protéger l’épargnant de l’inflation

Le taux d’intérêt est fixé par les Pouvoirs Publics, et a pour objectif de protéger l’épargnant de l’inflation, avec une prime par rapport aux livrets classiques, ce livret étant réservé aux contribuables ne payant pas d’impôt sur le revenu, ou dont l’impôt est inférieur à un certain seuil fixé tous les ans.

Un meilleur taux d’intérêt que le Livret A

Le taux d’intérêt du livret d’épargne populaire est en général plus rémunérateur d’environ 1% par rapport aux autres livrets. Ce taux d’intérêt est très intéressant pour une épargne de précaution liquide, surtout dans le contexte actuel de taux très bas. Le taux d’intérêt annuel est en 2015 de 1,50 %.

Son plafond permet d’y placer une épargne significative (7700 euros), d’autant que chaque contribuable du foyer fiscal peut en ouvrir un.

Comme pour tous les livrets, les intérêts sont calculés par quinzaine. Cela sous-entend que si vous faites un versement le 3 du mois, il sera pris en compte au 16 qui suit, et si vous faites un retrait du même montant le 25 du mois, il sera pris en compte le 16 également. Dans ce cas de figure, votre versement n’aura pas porté d’intérêts.

Il peut être proposé par toutes les banques, qui sont en principe chargées de veiller à l’éligibilité du contribuable qui en souscrit un, par rapport à sa situation fiscale, et ce tous les ans. Vous pouvez donc avoir le droit au livret d’épargne populaire une année, et devoir le fermer l’année qui suit si vous payez plus d’impôt sur le revenu que le seuil fixé, quitte à en ré-ouvrir un autre plus tard, selon votre situation fiscale.



Les commentaires sont clos.