Le compte à terme : son principe et ses différents types

Réaliser des placements bancaires est devenu nécessaire pour assurer la bonne gestion de Aperçuses revenus. En principe, les sommes déposées sur des placements peuvent correspondre à des sommes d’argents que l’on souhaite conserver sur une longue période.

Nous allons nous intéresser au compte à terme. Ce dernier appelé également dépôt à terme se définit comme un dépôt qui ne peut être retiré qu’à la fin d’une échéance déterminée à l’avance. C’est en effet ce qui le différencie des autres types de compte par exemple compte courant ou livret d’épargne qui permet à la clientèle de retirer les sommes versée à tout moment.

Quel est le principe du compte à terme ?

Le compte à terme n’engendre pas de frais lors de l’ouverture. Par contre, si le client souhaite retirer la totalité ou une partie de son dépôt avant la durée de l’échéance convenu au départ, des frais de résiliation peuvent être appliqués. Ouvrir un compte à terme  c’est comme s’engager auprès de sa banque à bloquer une certaine somme d’argent sur une période définie à l’avance en contrepartie d’un taux d’intérêt plus élevé mentionné dans le contrat.

Les différentes types de compte à terme

Il existe le compte à terme à taux fixe. Comme son nom l’indique le taux appliqué dès le départ ne changera pas jusqu’à la date d’échéance.

Par exemple une personne qui a ouvert un compte à terme d’une durée de 5 ans avec un taux de 4%, gardera le même taux jusqu’au terme de l’échéance. Il existe cependant un compte à terme à taux progressif permettant d’obtenir un taux d’intérêt de plus en plus élevé au fur et à mesure que les années passent. Cette évolution peut être considérée comme une récompense à la fidélité du client. Enfin, le compte à terme à taux renouvelable applique un taux fixe mais permet au client de renouveler son contrat à la fin de l’échéance dans d’autres conditions.



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.