Faut-il renégocier son crédit immobilier ?

Dans la plupart des cas, si quelqu’un veut se faire construire une maison, ou acheter une maison toute faite ou réaliser des travaux de réhabilitation relativement volumineux, il fait recours à un crédit immobilier, qui facilite souvent toutes les transactions et les négociations.

En effet, le crédit immobilier est juridiquement soutenu par la loi du 10 janvier 1978 pour que les contrats et le droit du crédit immobilier aux particuliers soient bien encadrés. Par ailleurs, la directive 2014/17/UE du 04 Février 2014 est appliquée depuis le mois de Mars 2016 pour assurer cet encadrement juridique du crédit immobilier.

Comment fonctionne le crédit immobilier

A noter que le montant et la durée de remboursement du crédit immobilier sont fonction du montant de l’apport personnel du client et de sa capacité d’endettement. En outre, le taux d’intérêt varie selon également la durée du prêt et le montant emprunté. Il s’agit de s’acquitter des frais de dossier s’élevant à 1% du montant dès que les fonds sont mis à disposition du client. Le crédit immobilier peut concerner plusieurs types dont le prêt à taux zéro, le prêt épargne logement, le prêt conventionné, le prêt d’accession sociale, le prêt complémentaire, etc. En 2008, le crédit immobilier a entraîné, malheureusement, une crise financière sur le plan mondial et non seulement aux USA, à cause du crédit « subprimes » qui est un crédit immobilier à risque. Le taux d’intérêt a été très élevé. A noter que dans certains cas, le crédit immobilier est renégociable.

La renégociation du crédit immobilier : c’est possible

Le crédit immobilier est renégociable avec la banque qui a accordé le prêt, autrement il est possible de faire racheter le crédit par une autre banque.

L’objectif est d’obtenir une meilleure condition, dont un meilleur taux ou une durée plus courte, et peut-être les deux. Il faut pourtant prévoir les frais qui en découlent, les frais de la renégociation.  La renégociation d’un crédit immobilier représente en effet un aménagement du contrat, représentant un avenant au contrat immobilier primitif. Pour la composition de l’avenant pour un taux fixe ou taux variable, il s’agit de consulter un expert pour que la renégociation du crédit immobilier rapporte effectivement d’avantages pour le client.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.