Les différents types de banques

Différentes catégories d’établissements bancaires

Une banque est un établissement financier qui, recevant des fonds du public, les emploie pour effectuer des opérations de crédit et des opérations financières, et est chargé de l’offre et de la gestion des moyens de paiement.

Les types de banques

Les banques œuvrent dans le domaine du commerce de l’argent et dans la réalisation des opérations et interventions monétaires sur les marchés financiers. Il en existe plusieurs qui peuvent être classées en différentes catégories selon leur statut juridique et leurs activités. La découverte de ces catégories permet de mieux connaître les principales activités et les rôles d’une banque.

Les types de banques en fonction de leur statut juridique

En fonction de leur statut juridique ou encore de leurs types d’actionnariat, il existe trois catégories de banques: à savoir la banque coopérative, la banque commerciale et la banque publique. Connue également sous le nom de banque mutualiste, la banque coopérative se caractérise par son mode de contrôle généralement assuré par leurs sociétaires disposant d’un double statut. Ces sociétaires qui sont à la fois actionnaires (associés) et clients (usagers) peuvent être des particuliers, des syndicats, des mutuels, des associations et même des collectivités publiques).

En ce qui concerne la banque commerciale, elle vise à réaliser des bénéfices sur toutes les opérations qu’elle effectue. C’est une entreprise privée qui met à la disposition de ses clients différents produits, notamment des crédits, des placements ou des épargnes, et des assurances. Pour ce qui est de la banque publique, comme son nom l’indique, elle appartient à des acteurs publics comme l’État, les collectivités ou les établissements publics. La banque postale, la Caisse des Dépôts et consignations ou encore les caisses de crédit municipal en font partie.

Les différents types de banque en fonction de leurs types d’activités

Certes, les banques manifestent des activités communes qui consistent en la commercialisation de l’argent et la réalisation des opérations financières. Cependant, force est de constater que les activités réalisées au sein de ces établissements financiers peuvent tout à fait être différentes. Ainsi, il y a la banque centrale qui constitue une institution nationale à but non lucratif. Elle a pour principale mission d’émettre de la monnaie, d’assurer l’équilibre et la stabilité des prix et surtout la bonne marche de l’économie.

Il y a également la banque de dépôt qui regroupe la banque de détail, destinée principalement aux particuliers et aux petites entreprises, et la banque d’affaires qui est spécifique aux grandes entreprises. Cet établissement ne sert pas uniquement de dépôt d’argent à leurs clients, il a également pour missions de gérer leurs capitaux en leur accordant des prêts en cas de besoin. À part cela, il y a la banque d’investissement qui se caractérise par le profil de ses clients. Ces derniers sont principalement formés d’entreprises et d’investisseurs. Dans ce sens, elle ne reçoit aucun dépôt de particuliers, et œuvre dans l’émission d’emprunt obligataire, la souscription d’action ou encore l’introduction en bourse…

Particularités de la banque mondiale

La banque mondiale manifeste une certaine spécificité par rapport aux autres types d’établissements qui se trouvent dans cette catégorie. C’est la raison pour laquelle elle mérite de faire l’objet d’une étude particulière. En effet, elle regroupe cinq institutions qui œuvrent sur le plan international. À savoir, la banque internationale pour la reconstruction et le développement, l’association internationale de développement, la Société financière internationale, l’agence multilatérale de garantie et le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements.

Ces institutions ont pour rôle de fournir des aides financières, notamment aux pays en voie de développement, de lutter contre la pauvreté, d’intervenir dans certaines opérations d’investissement à l’échelle internationale et de régler les éventuels conflits y afférents.

Glossaire

Banque d'affairesBanque centraleBanque de dépôtBanque d'émissionBanque mutualiste ou banque coopérativeHaute banque

Les banque d’affaires

Avant la réforme bancaire de 1984, banque dont l’activité principale est, outre l’octroi de crédits, la prise et la gestion de participations dans des entreprises existantes ou en formation. (Cette terminologie, bien qu’obsolète sur le plan réglementaire, est encore fréquemment utilisée.)

La Banque centrale

La Banque qui dans un pays assure l’émission de la monnaie légale et le contrôle du volume de la monnaie et du crédit. (La Banque de France est la banque centrale de la France.)

Les banques de dépôt

Avant la réforme bancaire de 1984, banque dont l’activité principale est d’effectuer des opérations de crédit et de recevoir des dépôts à vue ou à terme. (Cette terminologie, bien qu’obsolète sur le plan réglementaire, est encore fréquemment utilisée.)

Les Banques d’émission

Banques dotées du privilège de l’émission des billets de banque. (Le terme est pratiquement synonyme de banque centrale.)

Les banque mutualistes ou coopératives

Etablissements de crédit habilité à recevoir des dépôts à vue ou à moins de deux ans de terme, et qui ne peuvent effectuer que des opérations de banque autorisées par des textes législatifs ou réglementaires spécifiques. L’objectif de ces banques n’est pas la réalisation de bénéfices via le trading pour compte propre, par exemple, mais l’apport de services bancaires aux meilleures conditions possibles pour ses adhérents et clients.

La Haute banque

Un peu d’Histoire ! Expression qui désignait, principalement au XIXe s., les plus importants établissements bancaires privés de Paris.

Comparez les meilleures banques en ligne

Les commentaires sont clos.