Les banques grecques toujours dans l’impasse

La situation ne semble pas s’améliorer pour les banques grecques. Si le ministre délégué des finances Dimitris Madras a annoncé la réouverture sous peu de toutes les banques, constatée ce lundi 20 juillet, la presse au contraire, affirme que cette réouverture ne concernerait que très peu d’établissements, qui d’ailleurs, ne serviraient que les retraités.

Un net ralentissement des transactions

Par ailleurs, la parution d’un décret ministériel qui confirmerait ou non cette réouverture prochaine des banques s’accompagnerait d’une certaine restriction pour les Grecs. En effet, chaque client ne pourra retirer quotidiennement auprès des guichets automatiques, qu’une somme maximale de 60 euros. Les Grecs pourront toutefois procéder à des transactions électroniques à défaut des retraits en espèces auprès des guichets automatiques.

Pour le cas des entreprises qui souhaitent virer leurs argents vers l’étranger, les montants des virements seront plafonnés. Un comité d’étude a déjà été mis en place pour recevoir les dossiers des entreprises.

Dès le premier jour de réouverture, les banques seraient préparées à recevoir les Grecs venus en masse. Des dispositifs seront mis en place pour gérer au mieux cet afflux de la clientèle selon les dires d’un patron d’agence.

Moins de billets dans les banques

Une annonce de réouverture des banques ne signifierait donc pas pour autant une sortie de crise pour les Grecs, étant donné qu’il leur sera toujours impossible d’effectuer des retraits au-delà d’un certain montant.

Si aujourd’hui les Grecs se posent des questions sur le niveau des dépôts disponibles dans les différentes banques, la Banque centrale grecque quant à elle, reste discrète à ce sujet. Néanmoins, selon une annonce de la Banque centrale européenne, le niveau des dépôts aurait chuté à 139,4 milliards d’euros alors que celui-ci s’élevait à 145 milliards deux mois plus tôt.

Parallèlement à cette baisse du niveau des dépôts disponibles dans les banques, ceux des entreprises et des ménages auraient aussi baissé de 3.5% au mois d’avril selon les données de la Banque centrale grecque.



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.