Le comportement des jeunes français face au système actuel de retraite

Dans les pays européens, comme le cas de la France, le système de retraites se base sur deux principes, celle de la répartition, et celle des cotisations des actifs servant à honorer les pensions versées aux retraités.

Mais ce système comporte aussi quelques régimes spécifiques. Il est alors possible de voir trois courants : d’abord il y a ceux qui veulent garder le système existant, ensuite, ceux qui voudrait ajouter une réforme partielle et enfin, ceux qui cherchent une remise à plat du système avec une instauration d’un régime par points.

Le système de régime actuel

Aujourd’hui, la retraite a deux composantes : la retraite de base et la retraite complémentaire. Chaque régime est composé par cette combinaison mais ont quand même un point commun : ils sont fondés sur un principe de répartition. Mais avant, seul les fonctionnaires et des salariés de certaines grandes entreprises publiques était véritablement couverte, l’ensemble de la population ne l’était pas.

Le comportement des jeunes français face au système actuel de retraiteIl y a un système de retraite nommé système « contributif » : cela signifie que les retraités touchent une pension qui est équivalente à la somme des cotisations qu’ils ont versées durant leur carrière. Ces cotisations sont des prélèvements salariaux, et leur retraite dépend donc de leur activité professionnelle.

Les jeunes français face à ce système

Selon les jeunes français, le système actuel n’est plus uniquement contributif : même si les retraités reçoivent des pensions équivalentes à leur contribution ; il y a quand même des dispositifs qui peuvent augmenter sa pension ou encore de faire une retraite anticipé tout cela sans avoir versé de cotisation.

Le comportement des jeunes français face au système actuel de retraiteDans ces cas,  il s’agit de rendre le système plus solidaire. Les chômeurs, les salariés en convalescence pour cause maladie, ou encore les parents en congé parental. Ils obtiennent toujours des droits à la retraite pendant ces périodes. Tout cela motive encore plus les jeunes à cotiser en avance mais pas à l’âge prévus (45ans).



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.