Etes-vous bien couvert par votre contrat d’assurance auto ou habitation ?

Contrat d'assurance : êtes-vous bien couvert ?L’Association Nationale de Défenses des Consommateurs et des usagers, la CLCV, relève suite à une enquête qu’elle a mené une grande méconnaissance des contrats d’assurance et des franchises notamment de la part des usagers, mais aussi la prise en charge et la rapidité d’indemnisation des compagnies d’assurance lors des sinistres.

La méconnaissance des garanties, franchises et délais de déclaration

L’enquête menée indique que plus de 30% des sondés méconnaissent le délai limite de déclaration de sinistre (5 jours ouvrés ! et seulement 2 jours pour un vol…), une négligence qui s’avère avoir de lourdes conséquences, autrement dit le pire : un refus d’indemnisation de l’assurance.

A peu près le même pourcentage de personnes ayant répondu trouvent par ailleurs le délais de remboursement trop long, difficile à supporter dans nombre de situation compliquées causées par l’accident (inondation, dégâts très importants).

Mieux, 18% des personnes interrogées découvrent le jour du sinistre qu’elles étaient soumises à une franchise ou à une clause de vétusté, car l’usure de votre bien est prise en compte pour le remboursement…

« Les contrats d’assurance sont denses et techniques, ils découragent une lecture complète des non-initiés que sont la majorité des assurés. Le devoir de conseil de l’assureur ne devrait pas permettre la signature d’un contrat dont l’assuré ne connaît pas les détails« , juge la CLCV.

Il n’y a pas que le prix, il faut comparer les garanties !

En effet, comparer des contrats d’assurance ne veut pas seulement dire prendre le moins cher… s’il est le moins-disant. Il faut absolument comparer le détail des garanties, les franchises, limitations, conditions générales et particulières, pour mettre sur un pied d’égalite les différentes offres.

« Un examen minutieux des garanties, des conditions de garantie et des franchises reste primordial », estime la CLCV qui réclame « une simplification accrue des contrats d’assurance ainsi qu’une présentation standardisée type, commune à tous les assureurs, des garanties, des franchises et des exclusions« .

En effet, encore faudrait-il pour comparer pouvoir lire et décrypter le langage juridique et être en mesure de lister facilement les plus et les moins, or la présentation des offres d’assurance ne fait pas vraiment tout pour vous faciliter la tâche et préfère communiquer sur le prix. Bref, il faut sortir du message publicitaire imposé et dédier un minimum de temps à la réflexion… pour ensuite dormir tranquille.



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.