Impôts : les nouveautés en 2015

Impôts 2015 : les nouveautésGazole, SNCF, Smic, taxi, timbres, RSA, 1ère tranche d’imposition, nouvelles normes contraignantes… Tout ce qui change en 2015 scruté à la loupe !

Transports SNCF, gasoil, taxi

Augmentation de 2,6% des tarifs des TGV, TER et Intercités. Réforme séparant la SNCF en deux entité :  SNCF Mobilités pour l’exploitation des trains et SNCF Réseau, pour la gestion de l’infrastructure. Les tarifs du ticket de métro en Ile de France augmentent de 2,9% (1,80 € le ticket) et création d’un Pass Navigo pour toute la région parisienne à un tarif unique de 70 €.

Le litre de gasoil augmente de 2 centimes pour les VL (voitures légères classiques) et de 4 centimes pour les PL (poids lourds).

Les chauffeurs de taxi peuvent augmenter de 1% le tarif de leurs courses, avec un prix forfaitaire plancher de 7 €, par ailleurs la loi Thévenoud légiférant sur les taxis et les VTC (services de véhicules de transport avec chauffeur dont on parle sans arrêt à croire que c’est le problème numéro 1 des Parisiens et des Français) entre en vigueur.

Ce qui va vous coûter plus cher dans la vie de tous les jours

We want you to paySi vous ne prenez plus les transports et avez abandonné la voiture à cause de leur prix, vous pouvez toujours aller à La Poste acheter des timbres avec un lettre prioritaire (timbre rouge) qui augmente juste de 10 centimes en passant de 0,66 à 0,76 € et  verte (timbre vert) de 0,61 à 0,68 euro.

Soit des augmentations de 15% et 11,5%, rien que ça, en période de déflation c’est pas mal. Une nouvelle grille tarifaire simplifiée pour les colis apparait, probablement avec de belles augmentation plus ou moins cachées.

Pour vous chauffer au gaz il vous en coûtera 1,8% de plus après révision des tarifs réglementés. Les feux de cheminée n’étant finalement pas interdits en région parisienne vous pourrez donc faire votre bois et acheter un poêle à bois pour compenser !

Comme il faut assurer votre habitation et tout un tas de choses en partie de manière obligatoire, les tarifs des assurances devraient augmenter de 0 à 4%, surtout pour l’assurance habitation.

Les aides sociales et les salaires de la fonction publique

Donc en gros les charges sociales prélevées sur les salaires et revenus du privé pour former les minimas sociaux, les aides, les salaires des fonctionnaires et le taux de chômage croissant qui en résulte.

Le SMIC horaire prend 8 centimes, soit 0,8% de hausse à 9,61 € bruts, soit 1.457,52 € bruts mensuels, faisant année après année de ce salaire de base le salaire de référence que la plupart des français toucheront.

Côté fonction publique ce sont les agents de catégorie C – 46% des fonctionnaires – qui récupèrent 5 points d’indice, soit 277,81 € bruts annuels (2015). La mesure concerne les plus bas salaires et permet de suivre le SMIC.

La famille touche aussi des prestations notamment de la CAF, celles-ci sont revalorisées de 0,7% pour suivre l’inflation officielle probablement. Le RSA pour sa part prend 0,9% pour se fixer à 513,88 € mensuels pour une personne seule,  770,82 € pour une personne avec un enfant et enfin 1079,14 € dans le cas d’un couple avec deux enfants, soit les trois-quart du salaire minimum que la plupart des actifs de la population touche, les frontières financières entre actifs, chômeurs et inactifs se mêlant de mieux en mieux dans notre société égalitariste du nivellement par le bas, tout cela rendant les signes de paupérisation de la classe moyenne de plus en plus criants.

Les retraites !

Retraites complémentaires : Les taux contractuels obligatoires de cotisation Arrco et Agirc augmentent de 0,1 point.

Le nouveau Compte pénibilité : entrée en vigueur partielle de la nouvelle usine à gaz et à injustices égalisées avec du travail pour la Justice qui n’en avait pas assez pour les années afin de tenter de définir ce qu’est l’exercice de métiers pénibles afin ‘en tirer des avantages, toujours sur le dos d’un autre qui aura forcément eu plus de chance ou tout simplement moins de voix pour se faire entendre.

460 000 retraités qui étaient assujettis à la CSG vont être contents cette année de voir leur taux « réduit » de 3,8% passer au taux plein pot de 6,6%, soit 75% de hausse de leur CSG. 700 000 autres retraités ne faisant visiblement pas partie de la même clientèle vont eux en contrepartie voir leur taux baisser par la magie des vases communiquants.

Immobilier

Voilà qui nous intéresse de plus en plus. Une TVA abaissée à 5,5% est instaurée pour les jeunes ménages modestes primo-accédants qui achèteront un appartement neuf dans les nouveaux quartiers. Voilà qui ne va pas manquer d’être encore une fois très sélectif, un cadeau au Bâtiment et de l’optimisation fiscale une fois de plus pour ceux qui disposeront de l’information, clivage perpétuel de notre démocratie d’égalités devant les lois qui n’en finissent pas de sortir.

Le crédit immobilier voit les conditions d’accès au PTZ (Prêt à taux zéro) s’élargir aux logements anciens avec travaux situés en zone rurale. De leur côté, les propriétaires investissant dans le locatif vont bénéficier d’avatanges fiscaux à partir de la 6ème année de location par le biais d’un dégonflage de la pauvre loi Duflot.

Enfin, si vous avez une résidence secondaire vous serez heureux d’apprendre que les communes situées en zone tendue (bref qui ont besoin de fric) vont pouvoir vous voter une belle hausse de 20% de la taxe d’habitation si vous ne l’occupez pas. La justice égalistariste dans toute sa splendeur vous ouvre donc les bras, vous qui n’aurez pas élu le maire et ne consommerez pas assez les « services publics » que vous payez déjà à fonds perdus. Nul doute que l’immobilier dans ces fameuses zones tendues va s’en porter d’autant mieux qu’un argument de plus pour les éviter vient d’apparaître.

Toujours dans l’immo, les détecteur de fumée deviennent obligatoires dans tous les logements dès le 8 mars 2015. Normes et lobbies quand vous nous tenez.

Impôts sur le revenu

La première tranche d’impôt sur le revenu est supprimée en 2015. Cela signifie donc que 6,1 millions de foyers vont rejoindre les millions de foyers plus pauvres qui ne payaient déjà pas l’IR, rendant la notion d’impôt et de représentativité de plus en plus lointaine et indirecte, l’Etat prélevant de force un peu partout plus qu’il ne demande à chacun sa part.

Pour payer le service public audio-visuel, la redevance audiovisuelle augmente de 3 euros à 136 euros en métropole et de 1 euros en Outre-mer où l’on regarde moins la TV, pour 86 euros par an donc.

Les entreprises

Le dispositif «zéro charge» est mis en place dans la cadre du Pacte de responsabilité pour les employeurs de salariés au SMIC, afin que tout le monde comprenne que c’est le salaire pour tous vu les avantages cumulés qu’il collectionne. L’on nous annoncer également une baisse des cotisations pour les travailleurs indépendants.

Le CICE : une 2ème étape doit cette année amener la baisse du coût du travail de 4% à 6% pour tous les salaires plafonnés à 2800 € nets par mois en métropole, et de 9% dans les DOM.

Taxe à 75%

La délicate lourdeur de l'étatTerminons avec la calamiteuse taxe à 75%, promesse démago irréfléchie et inconstitutionnelle, porteuse d’un splendide publicité internationale pour ne pas investir en France depuis bientôt 2 ans. Que va t-il se passer, que faire de tous ses ultra-riches dont la vue nous insupporte quotidiennement et la simple idée qu’ils existent nous écœure ? La taxe sur les revenus supérieurs à un million d’euros est définitivement enterrée en 2015. Tout ça pour ça donc.



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.