2.4 milliards d’euros d’aide débloqués par l’UE

2,4 milliards d’euros d’aide débloqués par l’UE pour les pays concernés par la crise des migrants

Face à l’arrivée des migrants en Grèce, en Italie ou en France qui continue de croitre, l’Union Européenne devrait prendre des mesures. Lundi 10 août dernier, la commission a approuvé le déblocage d’une aide de 2,4 milliards d’euros sur six ans.

2.4 milliards d'euros d'aideL’Italie et la Grèce sont les premiers pays bénéficiant des aides

L’aide se départage entre ces trois pays comme suit, l’Italie bénéficiera près de 560 millions d’euros, la Grèce recevra 473 millions d’euros. Pendant une réunion ministérielle spécialement consacrée à la crise des migrants le 7 août dernier, le premier ministre grec Alexis Tsipras a parlé des mesures à prendre pour faire face et pour améliorer les structures et les procédures pour accueillir ces migrants et réfugiés qui ne cessent d’arriver et d’augmenter en France via la Grèce. Il a même souligné que cette situation « dépasse » les capacités de son pays.

L’aide pour la France

La Grèce et l’Italie sont les premiers ayant bénéficié de l’aide, la France et la Grande Bretagne aussi sont concernés dans ce problème de migration. Ils auront aussi droit à une partie de cette aide. Pendant une conférence de presse, Natasha Bertaud, une porte parole de la Commission Européenne a précisé « Nous sommes désormais en mesure de verser les fonds destinés au programme national français et le Royaume-Uni a d’ores et déjà reçu le premier versement du financement qui lui revient ». Il ne faut pas oublier que depuis le début du mois de juin, une dizaine de migrants y ont trouvé la mort et chaque soir les personnes qui veulent quitter leurs pays jusqu’à risquer leur vie en empruntant le tunnel reliant la France à l’Angleterre comptent des centaines.

L'ONU APPELLE PARIS À RÉSOUDRE LA CRISE DES MIGRANTS À CALAISDes morts de Calais

Concernant les morts des migrants dans le secteur de Calais, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés ou HCR a réclamé à la France une « réponse exceptionnelle d’urgence », vendredi 7 août. « Le HCR réitère un appel lancé depuis l’été 2014 pour une réponse globale – en premier lieu de la part des autorités françaises – face à la dégradation des conditions d’accueil des réfugiés et des migrants à Calais ».



Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.